Jules KoundéCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
CONFÉRENCE DE PRESSE

Equipe de France : Koundé a un pilier dans le vestiaire des Bleus et revient sur son choix Barça

L'équipe de France donne ce lundi une conférence de presse à deux jours du dernier match de poule de la Coupe du monde contre la Tunisie. Le défenseur central du FC Barcelone, Jules Koundé, est le premier à s'être exprimé.

Zapping But! Football Club Top 10 : les footballeurs les plus suivis sur les réseaux sociaux

Son replacement à droite

"J'ai toujours essayé de faire mon mieux à droite, je n'y suis jamais allé à reculons, je progresse, surtout sur la partie offensive, mais il n'y pas de réticence."

La concurrence avec Pavard

"C'est une concurrence saine, on est amené à discuter, on essaie d'apporter chacun à l'équipe et c'est le coach qui prend les décisions. Ce n'est pas notre poste de prédilection mais c'est le poste auquel on est amené à jouer on le fait avec un maximum d'envie avec l'idée d'apporter à l'équipe."

Les axes de progression

"C'est essentiellement sur l'apport offensif. J'ai perdu quelques ballons faciles. C'est aussi communiquer avec mes partenaires."

L'ambiance du groupe

"La vie de groupe est très importante, ça se passe très bien. Le mix des générations se passe bien, tout le monde a l'occasion de pouvoir s'exprimer, de donner son point de vue. C'est un vrai plaisir de faire partie de ce groupe et ça joue sur les performances, forcément, quand un groupe s'entend aussi bien à l'extérieur."

Le match face à la Tunisie

"Nous sommes déjà qualifiés et le coach sera amené à faire des changements mais on va prendre ce match au sérieux. Je n'ai aucun doute sur le fait que mentalement tout le monde va dans cette direction. On a tous envie de poursuivre cette dynamique de victoire. On ne pense pas que le match sera facile, on a regardé la Tunisie, c'est un adversaire difficile à jouer, il a posé des problèmes aux Danois. On ne s'attend pas du tout à un match facile. C'est une équipe cabale de répéter les courses, très intense. On devra matcher cet impact avant de pouvoir exprimer notre jeu. On a quelques joueurs tunisiens qui évoluent en Ligue 1 mais je ne pense qu'il faille se concentrer sur un joueur en particulier."

Les critiques

"Je lis, je regarde, j'écoute, j'aime bien être informé, la critique fait partie de notre métier. Il faut l'accepter, c'est mieux quand elle est constructive mais je le vis bien. Evidemment parfois, ça peut amener à toucher nos proches plus que nous-mêmes. On est plus habitué, on prend moins ça à coeur."

Le risque de suspension

"Si le coach me met sur le terrain je ferai le maximum, aussi pour éviter de prendre un jaune, ça requiert un peu plus d'attention peut-être, mais ce n'est pas pour ça que je jouerai avec le pied levé si je suis amené à jouer."

Son amitié avec Tchouaméni

"C'est encore plus spécial de pouvoir le partager avec un proche, un ami. Ce n'est pas forcément quelque chose dont on parlait plus jeune mais forcément au fur et à mesure que chacun franchit les étapes, change de club, ça commence à imprimer dans nos têtes, ça rend la chose très spéciale. On a tout de suite eu ces similitudes dans notre manière de voir le foot, notre mentalité. On a cette même envie de réussir, c'est ce qui nous lie."

Son choix de rejoindre le Barça

"J'ai fait ce choix parce que j'avais envie de gagner de plus grandes choses et ça se passe plutôt bien même si pour l'instant la Ligue des champions est un échec, mais il reste beaucoup de choses à jouer, notamment la Liga, qui reste notre objectif premier."

Pour résumer

L'équipe de France donne ce lundi une conférence de presse à deux jours du dernier match de poule de la Coupe du monde contre la Tunisie. Jules Koundé est le premier à s'être exprimé.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert
Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.