Noël Le Graët, Hugo Lloris et Didier DeschampsCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
RÉACTION

Equipe de France : Lloris fait sortir Le Graët et Deschamps de leur silence

L'annonce hier soir par Hugo Lloris de sa retraite internationale a fait réagir le président de la FFF, Noël Le Graët, pris dans une tempête médiatique suite à ses propos sur Zinédine Zidane, mais aussi son sélectionneur, Didier Deschamps, que l'on n'entendait pas depuis le début de l'affaire.

Zapping But! Football Club Diego Maradona : les meilleures punchlines d'El Pibe de Oro

Alors que les foudres médiatiques s'abattent sur Noël Le Graët après ses propos sur Zinédine Zidane, aussi bien le président de la FFF que son sélectionneur, Didier Deschamps, s'étaient murés dans le silence, histoire de ne pas aggraver la situation. Mais ils en sont sortis hier soir, suite à l'annonce par Hugo Lloris de sa retraite internationale. Le recordman des sélections (145), capitaine des champions du monde 2018, méritait un bel hommage que le Breton et le Basque lui ont donné.

Podcast Men's Up Life
 

Un hommage prévu le 24 mars lors de France-Pays-Bas

Tout en annonçant qu'un hommage serait rendu à Lloris lors du France-Pays-Bas du 24 mars, Le Graët a déclaré sur le site officiel de la FFF : « Ses records en témoignent, Hugo fait partie des plus grands gardiens de l’histoire. Je ne me lasserai jamais de le voir sur sa ligne, avec cette détente exceptionnelle. Tout le monde a en mémoire au moins un geste décisif d’Hugo, que ce soit avec Nice, Lyon, Tottenham et bien sûr l’équipe de France. Il va nous manquer aussi par son état d’esprit parce que c’est un leader naturel, un capitaine exemplaire, un homme d’une intelligence et d’une qualité humaine remarquables. Nous lui rendrons l’hommage qu’il mérite lors du prochain match des Bleus ».

Didier Deschamps, qui l'a eu sous ses ordres pendant dix ans, a lui expliqué : « Hugo a décidé de se retirer alors qu’il est encore au sommet de son art. Il m’a fait part de sa réflexion et sa décision il y a quelques jours. Je dois, nous devons, respecter sa décision même s’il avait encore toute sa place dans notre équipe, comme il l’a démontré lors de la dernière Coupe du monde, à Doha. Un très grand serviteur de l’équipe de France tire sa révérence et je veux saluer son parcours exceptionnel. Au-delà de tous les records que son talent et son professionnalisme lui ont permis de battre, au-delà du rôle essentiel qui a été le sien dans nos plus belles conquêtes, la Coupe du monde 2018, la Ligue des Nations 2019, dans nos plus beaux parcours, la finale de l’Euro 2016 et celle de la Coupe du Monde 2022, Hugo est une personne remarquable sur le plan humain. Il était capitaine quand je suis devenu sélectionneur en 2012, je lui ai maintenu le brassard et je n’ai jamais eu à le regretter, bien au contraire. Hugo a une très haute idée de l’Equipe de France, il a toujours été tourné vers le collectif, il a toujours mis le collectif en avant, parfois même à son détriment. Ce fut un bonheur et un honneur pour moi d’être son entraîneur. Je souhaite à tous les entraîneurs d’avoir des joueurs comme lui à diriger. Hugo a tout mon respect et ma gratitude. Je lui souhaite d’être heureux. Un grand merci Hugo pour avoir si bien représenté ton pays ».

Pour résumer

L'annonce hier soir par Hugo Lloris de sa retraite internationale a fait réagir le président de la FFF, Noël Le Graët, pris dans une tempête médiatique suite à ses propos sur Zinédine Zidane, mais aussi son sélectionneur, Didier Deschamps, que l'on n'entendait pas depuis le début de l'affaire.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.