Olivier Giroud
Olivier GiroudCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
VERITES

Equipe de France : Olivier Giroud vide son sac sur Zlatan, Benzema et la polémique Mbappé !

Depuis son arrivée au Milan AC, Olivier Giroud ne s'était encore pas réellement exprimé dans les grandes largeurs sur ses absences en équipe de France. Il l'a fait ce samedi dans L'Equipe. Morceaux choisis.

Zapping But! Football Club RC Lens : La question de la semaine

Sur sa cohabitation avec Zlatan Ibrahimovic au Milan

« Ibra ne m'a pas fait peur. C'est aussi une chance de pouvoir évoluer à ses côtés, de pouvoir continuer à apprendre avec quelqu'un d'une telle richesse. Ibra est un leader. On se complète et on se partage le temps de jeu. On fait quand même 75 ans à deux ! (…) Son charisme, sa présence dans le vestiaire et son leadership sur le terrain sont au-dessus. Moi, je suis là pour la valeur ajoutée, une expérience également. Mais l'important est que tous les deux, on a encore faim de compétition et de trophées. On reste décisifs et même complémentaires (…) Après, c'est vrai que sa personnalité en impose. Il est très respecté. Je pense aussi qu'il a un vrai respect pour moi qui ai gagné de grandes choses et qui dure dans le football de haut niveau comme lui. Mais il n'oublie jamais de rappeler à tout le monde qui est le boss ! Quand j'ai signé, il a dit que j'étais une bonne recrue mais qu'il n'y avait qu'un seul ''King'' à l'AC Milan, et que c'était lui ! »

Sur le retour de Benzema en Bleus et ses conséquences

« C'était la volonté du coach de procéder comme ça (garder la chose secrète jusqu'à la dernière minute, NDLR). Il a préféré que cela ne s'ébruite pas. Je peux le comprendre. Maintenant, qui suis-je à ses yeux pour qu'il m'appelle avant ? C'est le seul décisionnaire. Mais j'aurais apprécié être averti, qu'il prévienne certains cadres. J'ai d'ailleurs eu l'opportunité d'en discuter avec lui en sélection (…) Ce rappel a créé un déséquilibre tactique au niveau de l'équipe et dans notre façon de jouer. Je le dis avec franchise, et sans rien contre Karim. Il s'est passé beaucoup de choses malgré lui. On l'a bien remarqué sur certains matches. L'équipe de France a pu pallier ce problème d'adaptation tactique bien après. On l'a surtout constaté avec la Ligue des nations. Mais il a fallu du temps. Malgré lui, Karim a bouleversé rapidement notre façon de jouer qui était bien établie avec certains profils offensifs depuis cinq ans. La mayonnaise ne pouvait pas prendre du jour au lendemain surtout avant une compétition comme l'Euro ».

Sur sa relation humaine avec Benzema

« Il n'y a jamais eu de problèmes. Karim a aussi changé, mûri et bien évolué. Tout s'est bien passé sur la compétition. On mangeait d'ailleurs tous les jours à la même table ».

Sur sa polémique avec Mbappé

« Je n'ai cité aucun nom. Et puis j'ai dit "se" trouver et pas "me" trouver. On s'est vite expliqué le soir même avec Kylian dans sa chambre. C'était l'histoire de quarante-huit heures puis on est passés à autre chose. C'était un fait anodin, minime et qui à aucun moment ne devait bouleverser l'équilibre et la bonne santé du collectif. »

Sur son avenir en Bleus

« Je ne sais pas si je serai la personne qui dira, un jour, j'arrête l'équipe de France. À partir du moment où je suis sélectionnable, le coach sait que je suis là s'il a besoin de moi. Mais ma priorité actuelle est d'être focus sur l'AC Milan. Le reste est désormais du bonus (…) Le titre de mon livre est : Toujours y croire. Ça fait partie de ma nature. Je me suis toujours battu, encore plus dos au mur. Alors, je ne vais pas dire que je n'y crois plus (…) Les Bleus ne sont que du bonheur. Je n'ai aucune amertume ou le besoin de me dire qu'il faut que je revienne à tout prix. J'ai la foi, toujours cette force de caractère et l'envie de me dépasser. Mais je suis en paix, tranquille au fond de moi. »

Giroud livre ses vérités

Ecarté des rassemblements de l'équipe de France, Olivier Giroud a balayé tous les sujets sensibles dans L'Equipe. De sa concurrence de vétéran avec Zlatan aux cas Benzema et Mbappé, l'attaquant du Milan AC déballe tout... Et caresse l'espoir de rejouer en Bleus.