Noël Le Graët
Noël Le GraëtCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
GÉOPOLITIQUE

Equipe de France : une pierre de plus dans le jardin des partisans du boycott du Mondial au Qatar

Même si la FFF et l'équipe de France semblent bien décidées à prendre part au Mondial qatari en fin d'année, il y a de plus en plus de raisons de le boycotter.

Zapping But! Football Club Top 10 : les meilleurs buteurs de la décennie

La FFF l'a démontré cette semaine en ouvrant les inscriptions pour la billetterie : elle n'a pas l'intention de boycotter le Mondial au Qatar. L'Etat pétrolier est bien trop impliqué en France à tous les échelons, et notamment dans le football via le PSG et beIN Sports, pour imaginer que les Bleus puissent refuser d'y aller. Et ce malgré la corruption présumée pour obtenir l'organisation de l'événement, les droits de l'Homme qui y sont bafoués ou les 7.000 morts sur les chantiers...

Ce dimanche, un nouvel élément s'est ajouté au dossier anti-qatari. Rien à voir avec le sport mais, vu les événements actuels, cela donne quand même à réfléchir : le ministre des affaires étrangères du Qatar, Mohammed bin Abdelrahman Al Thani (de la même famille que l'émir, donc...), va s'envoler pour la Russie afin de discuter du plan de relance du nucléaire en Iran. Ce dont la communauté internationale ne veut pourtant pas entendre parler. Des négociations avec deux nations mises à l'index par le reste du monde, ça pourrait amener certains à réfléchir. Ou pas...

Le Qatar, proche de la Russie et de l'Iran en matière de politique ?

Les manichéens ne manqueront pas de constater que le Qatar, dont l'organisation de la Coupe du monde 2022 fait tellement parler, a choisi de mener des négociations avec la Russie et l'Iran à propos du nucléaire. Deux nations mises à l'index par la communauté internationale...

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.