FFF : une enquête du NY Times révèle des pratiques scandaleuses
Noël Le GraëtCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
SCANDALE

FFF : une enquête du NY Times révèle des pratiques scandaleuses

Deux journalistes du célèbre New York Times ont dévoilé les dessous de la Fédération française de football, où l'atmosphère serait malsaine à cause, notamment, de harcèlement sexuel.

Quand le célèbre New York Times consacre une enquête à un sujet, c'est généralement mauvais signe. Car les trains arrivant à l'heure ne font jamais causer. Deux journalistes du quotidien américain dévoilent dans une série d'épisodes les dessous de la Fédération française de football, avec une introduction à couper le souffle : «Célébrée pour ses succès sur le terrain, la Fédération française de football a engagé un consultant pour traiter les plaintes visant plusieurs de ses cadres. Il est notamment question d'intimidations, de mauvaise conduite et de sexisme ».

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DE L'EQUIPE DE FRANCE

Le Graët dans le viseur

D'après France Football, qui a eu accès à l'article, "le "NYT" évoque tour à tour des accusations de comportements inappropriés de la part de cadres de la Fédération à l'égard des femmes, des accusations d'intimidation à l'encontre de la directrice générale, Florence Hardouin, et plus généralement une ambiance de travail supposément toxique. Toujours selon le quotidien, les choses auraient pris une telle tournure que Noël Le Graët n'aurait eu d'autre choix que de faire appel à un consultant externe pour tenter d'échapper à une potentielle crise. Le président de l'instance aurait également envoyé un mail à l'ensemble des salariés de la FFF leur indiquant qu'il avait été mis au courant de certains «dysfonctionnements et de relations tendues» et qu'il ne souhaitait pas que cette situation s'éternise".

Le président de la FFF est clairement pointé du doigt par le New York Times. Il a expliqué que les accusations qui étaient faites étaient "absurdes et fausses". Néanmoins, il aurait mis un an à réagir aux problèmes évoqués par Florence Hardouin et il lui est reproché d'avoir fait appel à un élément extérieur à la Fédération pour réagir plutôt que de prendre des mesures disciplinaires.