France - Croatie (4-2) : Griezmann, symbole d'un match étrange
Antoine GriezmannCredit Photo - ICON SPORT
par Raphaël Nouet
VICTOIRE MAIS…

France - Croatie (4-2) : Griezmann, symbole d'un match étrange

Antoine Griezmann a marqué et fait marquer pour l'équipe de France face à la Croatie ce soir (4-2). Mais dans le jeu, il n'a pas rassuré du tout…

Ce soir, Antoine Griezmann a égalisé pour l'équipe de France à la 42e minute en reprenant, de près et de façon acrobatique un centre d'Anthony Martial après une très belle action. But qui lui a permis de rejoindre Zinédine Zidane au 5e rang des buteurs de l'histoire des Bleus. Il a également fait marquer en déposant un corner sur le crâne de Dayot Upamecano à la 65e. On pourrait en déduire qu'il a réalisé une grosse performance lors des 78 minutes qu'il a passées sur la pelouse. On se tromperait…

En première période, jusqu'à son égalisation à la 42e, le Barcelonais a été fantomatique. Il a raté un nombre étonnant de remises. Pour un joueur de sa qualité technique, voir des passes aussi faciles manquées interpellait forcément. Et puis, entre un milieu de terrain tricolore dépassé par son adversaire et des partenaires d'attaque avec qui il manquait d'automatismes, il avait beaucoup de mal à exister. Jusqu'à cet éclair à la 42e. Mais justement, ça n'a été qu'un éclair…

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'EQUIPE DE FRANCE

Juste un problème physique ?

En seconde période, ça n'a guère été mieux. Pourtant, l'équipe de France a dominé la Croatie, même si celle-ci est un temps revenue à 2-2. Antoine Griezmann a eu toutes les peines du monde à exister, privé qu'il était de ses compères d'attaque habituels, Kylian Mbappé (forfait à cause d'un test positif au Covid-19) et Olivier Giroud (qui n'est rentré qu'en fin de partie). Etait-ce uniquement un problème d'automatismes ? Un manque de jus vu qu'il n'a pas encore repris avec le FC Barcelone ? Ou un problème plus profond ? On a hâte d'être à l'automne pour les prochaines échéances des Bleus pour avoir des réponses à ces questions !