Bruno Irles
Bruno IrlesCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
MELTING-CLUBS

Reims a ciblé le successeur d'Ekitike, 4e recrue au TFC, Irles (ESTAC) fait face à la crise

Si But Football Club traite en premier lieu l'actualité de certaines équipes de l'élite, nous avons décidé de vous faire un résumé de ce qu'il s'est passé aujourd'hui dans l'autre partie - moins médiatique - du football français.

Zapping But! Football Club Les 10 rencontres immanquables de Ligue 1 Uber Eats 2022/23

Le Stade de Reims a ciblé le remplaçant d'Hugo Ekitike

Pour avoir accepté les conditions du PSG pour Hugo Ekitike, à savoir un prêt avec option d'achat obligatoire de 28,5 M€ plus 7 M€ de bonus en juin 2023, le Stade de Reims ne bénéficie pas de gros moyens pour trouver un remplaçant au prodige. Selon le journaliste Loïc Tanzi, il aurait ciblé le jeune Youssef Chermiti, qui évolue au Sporting Portugal. Ce Luso-Tunisien de 18 ans évolue avec la réserve des Lions. Fait rare pour être signalé, Transfermarkt n'a même pas fixé de cote pour lui...

Une quatrième recrue attendue du côté du TFC

Après le Marocain Zakaria Aboukhal, le Norvégien Kjetil Haug et le Néerlandais Thijs Dallinga, le Suédois Oliver Zanden devrait devenir la quatrième recrue de l'été toulousain. Selon La Dépêche du Midi, les Violets se sont mis d'accord avec Elfsborg pour le recrutement du latéral droit de 20 ans moyennant une indemnité comprise entre 1,5 et 2 M€.

ESTAC : Irles reste serein face aux remous du vestiaire

Dans L'Est Eclair, l'entraîneur de Troyes, Bruno Irles, a été interrogé sur les critiques dont il fait l'objet de la part de certains de ses joueurs : "Malheureusement, mon expérience à Troyes fait que ce n'est pas la première fois qu'il y a des journées agitées. Moi, ce qui m'importe, c'est qu'il y a de la communication avec mon vestiaire. On a discuté, on a déjà prouvé qu'on était capables d'avancer. Oui, des questions se posent, de la part des joueurs, de la mienne, c'est normal. En ce moment, j'ai beaucoup la tête au mercato, je ne suis pas à 300% investi dans le dialogue, c'est aussi de ma responsabilité. Mais je sais que ça (les rumeurs de départ) fait partie de l'emballement, de la Ligue 1. Moi, je reste serein avec ma direction. On est aussi très sereins avec les joueurs car on communique. Cela nous a permis de sortir d'un début de crise une première fois. S'il faut le refaire aujourd'hui ou dans trois mois, on le fera, ça fait partie du management. Je sais où je veux emmener les joueurs, comment les y emmener".

 

Pour résumer

Si But ! Football Club traite en premier lieu l'actualité de certaines équipes de l'élite, nous avons décidé de vous faire un résumé de ce qu'il s'est passé aujourd'hui dans l'autre partie - moins médiatique - du football français.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet
Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.