Stade de Reims : Caillot nourrit un projet d'avenir calqué sur le Stade Rennais
Jean-Pierre CaillotCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
FORMATION

Stade de Reims : Caillot nourrit un projet d'avenir calqué sur le Stade Rennais

Les dirigeants du Stade de Reims, Jean-Pierre Caillot en tête, veulent faire du centre de formation champenois une référence afin d'accompagner la progression de l'équipe professionnelle.

Zapping But! Football Club Diego Maradona : les stats de la carrière d'El Pibe de Oro

Présent dans l'élite sept saisons sur les neuf dernières, le Stade de Reims est clairement en train de redevenir un club de Ligue 1. Après plus de trois décennies de vaches maigres entre la fin de ses années dorées dans les années 50 et son retour au sommet, le club champenois entend s'implanter au plus haut niveau. Mais comme il ne bénéficie plus des moyens de l'époque Kopa-Fontaine, il lui faut trouver d'autres façons d'exister. Et cela passe, selon les dirigeants, par un centre de formation performant. C'est ce qu'a expliqué Yannick Menu, directeur de la formation rémoise, ancien du Stade Rennais, au site Ma Ville.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU STADE DE REIMS

""Les dirigeants ont l’envie de bâtir une Académie forte"

"Les dirigeants ont une véritable ambition et l’envie de bâtir une Académie forte pour répondre aux enjeux de demain pour accompagner son équipe à s’ancrer durablement en Ligue 1. Il faut avoir un discours de sincérité avec les joueurs. Chaque saison, en France, les centres de formation absorbent 700 à 750 joueurs d’une tranche d’âge. Cette année, on a fait entrer les 2005, des garçons qui sont en seconde. Sur cette génération, il n’y a que 3 à 5 % qui réussiront à devenir pros ou à vivre de ce métier. Si l’objectif premier est de construire des joueurs professionnels, 95 % de ces garçons ne parviendront pas à atteindre cet objectif. Il est de notre responsabilité de leur dire que le parcours est difficile et que la réussite est aussi ailleurs."

"Nous souhaitons former des joueurs adaptatifs pour répondre aux problèmes de jeu et gérer des situations multiples. Des joueurs positifs qui savent prendre des initiatives, être créatifs et agressifs sur le plan technique. Des joueurs fiables face à la difficulté, face à la frustration d’être remplaçant, remplacé, de perdre. Et enfin des joueurs constants dans la performance et le niveau de jeu. Des qualités humaines qui leur permettent aussi d’affronter les difficultés en dehors du terrain, car le footballeur est attractif et cela amène certains jeunes à des comportements déviants."