Stade de Reims : le bon, la brute et le truand de la première partie de saison
Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
BILAN

Stade de Reims : le bon, la brute et le truand de la première partie de saison

Pour Noël, « But ! Football Club » dresse un bilan club par club de la première partie de saison sur un air de western spaghetti estampillé Sergio Leone. Petit tour en Champagne.

Zapping But! Football Club Top 20 : les joueurs les plus chers du monde

Le bon : Boulaye Dia

Resté à quai lors du dernier Mercato, faute d'un club prêt à payer les 15 M€ réclamé par Reims, le Sénégalais ne s'est pas formalisé : 17 apparitions, 10 buts dont un retentissant triplé sur la pelouse de Montpellier (victoire 4-0) le 25 octobre dernier. Juste histoire de bien rappeler sa valeur et de ses remettre sur le marché en janvier. Sous contrat jusqu'en juin 2022 à Reims, l'ancien joueur de Jura Sud n'a plus de temps à perdre...

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU STADE DE REIMS

La brute : Moreto Cassama

Ancien joueur des équipes de jeunes du Sporting et du FC Porto, le Guinéen a gagné de la visibilité cette saison avec le départ d'Alayxis Romao. Reste que le milieu défensif de 22 ans doit vraiment apprendre à se canaliser. Cette saison, Cassama a déjà pris deux cartons rouges (en plus de cinq jaunes) et trois matches de suspension deux fautes identiques face à Lorient et Lyon. Naïf.

Le truand : El Bilal Touré

Arrivé en janvier dernier d'une Académie africaine, l'international malien avait réalisé des débuts tonitruants avant la crise sanitaire de la Covid-19. Il avait aussi très bien démarré la saison avec Reims avant de s'éteindre totalement dès lors que l'OM s'est intéressé à lui et s'est renseigné pour le recruter en septembre. Simple coup de mou passager ou promesse sans lendemain ?