Dijon – Stade Rennais (1-1) : Rugani, Dalbert, Grenier, Doku... Le bilan des nouveautés de Stéphan
Daniele RuganiCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
ANALYSE

Dijon – Stade Rennais (1-1) : Rugani, Dalbert, Grenier, Doku... Le bilan des nouveautés de Stéphan

Julien Stéphan, l'entraîneur du Stade Rennais, a misé sur plusieurs joueurs qui débutaient ou n'étaient pas alignés ces derniers temps.

D'un côté, il y avait les deux recrues, Daniele Rugani et Dalbert, qui débutaient leur aventure en match officiel avec le Stade Rennais depuis leurs arrivées au Mercato. De l'autre, Clément Grenier était relancé par Stéphan comme titulaire au milieu de terrain. Et le bilan est globalement moyen.

Rugani, une absence qui fait mal

Arrivé pour apporter son expérience dans l'axe central, Daniele Rugani, prêté par la Juventus Turin, a livré une première période intéressante. Solide dans les duels, précieux grâce à son anticipation, Rugani a convaincu. Problème, à l'image du Stade Rennais, l'Italien a faibli après la pause. Une baisse de régime symbolisée par un mauvais placement et une intervention défaillante sur Mama Baldé au moment de son égalisation qui pèsent lourd dans un bilan qui aurait pu être sauvé si sa tête en toute fin de match avait trouvé le chemin des filets.

Dalbert, comme un fantôme

On avait laissé Dalbert sur un match amical très convaincant face à Lorient. Aussi bien comme latéral que positionné plus haut, l'ancien de l'OGC Nice avait livré un match plein. Ce vendredi soir à Dijon, la douche a été froide. Dépassé défensivement sur son côté, Dalbert n'a surtout rien apporté sur le plan offensif. Prenant très peu son couloir, le latéral rennais n'a pas franchement rassuré pour remplacer Maouassa à long terme.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU STADE RENNAIS

Grenier, intéressant mais en manque de rythme

Poussé vers la sortie durant tout le Mercato, Clément Grenier est finalement resté et Julien Stéphan a donc choisi de lui faire confiance dans une position de sentinelle. En première période, cela s'est traduit par une belle implication défensive. Surtout, sa facilité technique a offert de belles opportunités dans la relance. Par la suite, Grenier a néanmoins baissé de pied physiquement. Son manque de rythme s'est fait sentir, obligeant Stéphan à le sortir dès l'heure de jeu.

Doku, déjà des promesses

A une dizaine de minutes de la fin de la rencontre, Julien Stéphan a décidé de lancer sa recrue la plus chère de l'été, Jérémy Doku. L'ailier belge n'a pas mis longtemps à justifier les promesses placées en lui. Par quelques accélérations et dribbles, Doku a donné un aperçu de sa capacité à dynamiter les défenses. Le duo qu'il a pu former sur quelques actions avec Eduardo Camavinga se veut des plus prometteurs...