Stade Rennais - FC Lorient (1-1) : Terrier surprend, une seconde période aux abonnés absents... les tops et les flops du Stade Rennais
Martin Terrier Credit Photo - Icon Sport
par La rédaction
ANALYSE

Stade Rennais - FC Lorient (1-1) : Terrier surprend, une seconde période aux abonnés absents... les tops et les flops du Stade Rennais

Tenu en échec au Rhoazon Park par le FC Lorient (1-1), le Stade Rennais a perdu deux points précieux dans sa quête de podium. Analyse.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU STADE RENNAIS

TOPS

Martin Terrier, le monsieur plus 

Débarqué de l’OL l’été dernier, Martin Terrier était attendu au tournant en Bretagne. Après un début de saison contrasté, l’ex-élément du RC Strasbourg a mis la marche en avant. Dans un rôle inattendu de buteur, alors que les Rennais comptent Guirassy (de retour de blessure) et Mbaye Niang (pas retenu dans le groupe), l’international Espoir français répond pleinement aux attentes de Julien Stéphan.

Peu avant le quart de jeu, au rebond d’une frappe de Camavinga repoussée par Dreyer, Terrier n’avait plus qu’à propulser le ballon dans le but. Plus prompt que ses adversaires, il a prouvé qu’il était dans une forme resplendissante. Sur les sept derniers buts du SRFC, il est décisif à cinq reprises. De bon augure. 

Jérémy Doku, de la dynamite sans finition

Annoncé comme un immense talent, le Belge prend ses marques. Sur le côté droit, il ose de plus en plus et montre ses qualités de percussion. Il propose constamment des solutions sur son couloir et il apporte une véritable verticalité à son équipe. Désormais, il doit progresser dans la zone de vérité pour se montrer plus décisif. Juste avant l’heure de jeu, après un crochet inspiré sur un Lorientais, il n’a pas réussi à ajuster sa frappe, qui a été contrée par Morel. Avec un avantage de deux buts, les siens auraient pu assurer une victoire…  

FLOPS

Hamari Traoré, une blessure qui tombe mal 

Important dans le dispositif de Julien Stéphan sur son flanc gauche, le latéral a quitté ses partenaires précipitamment (24e). Il semblait souffrir d’un mollet. Une blessure qui pourrait durer dans le temps. Proche du sprint final, son absence pourrait être préjudiciable au Stade Rennais. Sur l’égalisation lorientais, Soppy, son remplaçant, oublie Boisgard dans la surface de réparation. 

Une deuxième période aux abonnés absents 

Au retour des vestiaires, le Stade Rennais a oublié d’allumer la lumière. Dominés par les Lorientais, les équipiers de Damien Da Silva ont été dans l’incapacité de contenir les assauts des Merlus. Logiquement, en fin de partie, Boisgard, dans une défense apathique, a repris un centre venu de la droite pour tromper Gomes (86e). À forcer de laisser le ballon aux hommes de Pélissier, les Rouge et Noir ont été punis. Deux points qui couteront cher dans la course au podium : le LOSC a gagné, le PSG reçoit Nîmes et l’OL se déplace à Dijon.