Le pauvre Patouillet a pris des vagues de Rennais déchaînés...
Le pauvre Patouillet a pris des vagues de Rennais déchaînés...Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ANALYSE

Le Stade Rennais étrille Sochaux et file en quarts, les héros de Bonal au crible

Si certains pensaient que le FC Sochaux (N1) pouvait créer la surprise à Bonal contre le Stade Rennais, il n’y a pas vraiment eu de match ce mardi soir pour le premier huitième de finale de la Coupe de France 2023-24 (6-1)…

Zapping But! Football Club Stade Rennais : top 10 des transferts les plus chers

Les héros de Bonal :

Kalimuendo (8) : si le lyonnais Mathieu Patouillet l’a sans doute privé d’un plus gros festival en sortant deux parades en un contre un, l’ancien Parisien et Lensois a fait une prestation immense, confirmant sa bonne forme du moment (6 buts en 6 matchs). A Sochaux, il s’est offert un doublé avec un vrai but d’avant-centre (35’) et une frappe pied fermé façon Mbappé (41’). Remplacé à la pause par Ludovic Blas.

Gouiri (8) : surprise de Stéphan au coup d’envoi, l’international algérien a lancé le festival rennais en décochant une frappe sublime des 20 mètres dans la lucarne d’un Patouillet médusé (23’). A la finition pour le 5-0 après un ballon relâché par Patouillet (47’).

Salah (7) : l’espoir marocain avait lui aussi l’occasion de se montrer. Préféré à un Ludovic Blas sur le banc au coup d’envoi, il a signé un but plein de grinta. A l’impulsion de nombreuses actions offensives.

Truffert (7) : dans ce genre de matchs, l’international Espoir tricolore prend un plaisir fou à se projeter. Impliqué directement sur le deuxième et le troisième but. Remplacé avant l’heure de jeu par le jeune Nagida (57’).

Bourigeaud (7) : le capitaine des Rouge et Noir a aussi participé au feu d’artifice offensif en signant le sixième but d’une frappe dans la lunette après un gros travail de Désiré Doué sur le côté gauche (81’).

La tuile du match :

Si Julien Stéphan a passé une bonne soirée en voyant son Stade Rennais dérouler son football à Bonal, le coach des Rouge et Noir a quand même dû faire face à une mauvaise nouvelle au milieu avec la sortie sur civière d’Enzo Le Fée, en larmes, après moins de 5 minutes de jeu. L’ancien Merlu a été remplacé par Baptiste Santamaria. « C’est musculaire mais ça semble assez sérieux », a commenté Julien Stéphan au micro de beIN Sports 1 après le match.

Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Si certains pensaient que le FC Sochaux (N1) pouvait créer la surprise à Bonal contre le Stade Rennais, il n’y a pas vraiment eu de match ce mardi soir pour le premier huitième de finale de la Coupe de France 2023-24 (6-1)…

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.