Stade Rennais : 100 spectateurs en Ligue des Champions, Nicolas Holveck explose !
Nicolas HolveckCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
COUP DE GUEULE

Stade Rennais : 100 spectateurs en Ligue des Champions, Nicolas Holveck explose !

Pour Nicolas Holveck, la décision prise par les autorités de bloquer à 1000 supporters le match Stade Rennais – Krasnodar n'est pas justifié.

Alors que la Préfecture d'Ille-et-Vilaine a autorisé la présence de 1000 supporters au Roazhon Park pour le choc de Ligue des Champions face à Krasnodar mardi, Nicolas Holveck est sorti du silence sur Ouest-France pour s'élever contre cette jauge qu'il juge trop basse. « Je suis tout à fait conscient de la situation sanitaire du pays. Je pense qu’en Bretagne on a été relativement préservé malgré tout. Je reste convaincu qu’à Rennes, où il y a 30 000 places ans le stade, on est tout à fait capable de faire venir 5, 6, 7 000 personnes. Et on l’a démontré », a-t-il lâché, détaillant un dispositif bien huilé.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU STADE RENNAIS

« C'est vrai un cri d'alarme »

« Je reste convaincu qu’un stade n’est pas du tout propice à un cluster. Je pense d’ailleurs qu’il n’y a aucun cluster issu d’un stade de foot. La population a aussi besoin de moments de communion collective, dans le strict respect des mesures barrières. Et j’espère qu’on va se faire entendre et pouvoir accueillir un peu plus de monde au stade, parce que c’est vraiment un cri d’alarme », a-t-il expliqué, ne renonçant pas à faire sauter cette jauge qu'il estime injuste.

« On est victime de notoriété et ce n’est pas justifié. On a vraiment montré notre capacité à garantir la sécurité de notre public. Et à lui permettre de vivre un petit moment de plaisir autour d’un match de foot. Maintenant je comprends, la responsabilité des autorités, mais en travaillant ensemble on doit pouvoir progresser (…) On doit être cet exemple positif et moi je suis prêt, au Stade Rennais, à être cet exemple positif, pour démontrer qu’on peut continuer à vivre quelques moments de bonheur en prenant le maximum de mesures ». Malheureusement, n'est pas le Puy-du-Fou qui veut...