Stade Rennais : discret et ambitieux, le Rennes de Genesio vise l'Europe
Bruno GenesioCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
PRESENTATION

Stade Rennais : discret et ambitieux, le Rennes de Genesio vise l'Europe

Ce vendredi soir, la saison 2021-22 démarre avec un alléchant Monaco – Nantes. L'occasion de faire un tour d'horizon de nos clubs et de se poser les bonnes questions. Au tour du Stade Rennais.

Zapping But! Football Club Stade Rennais : le palmarès des Rouge et Noir

Bilan de la préparation : 1 victoire, 2 nuls, 2 défaites

10/07 : Stade Rennais 2-2 Le Havre (L2)

17/07 : Stade Rennais 3-3 Standard de Liège (BEL)

21/07 : Stade Rennais 1-2 Getafe (ESP)

24/07 : Stade Rennais 1-3 Levante (ESP)

31/07 : Stade Rennais 1-0 Torino (ITA)

Buteurs : Bourigeaud, Guirassy, Tait (2 buts), Terrier, Abline (1 but).

Objectif de la saison : le Top 5

Vu la qualité et l'ambition du recrutement mené par Florian Maurice, le Stade Rennais n'a d'autres choix que d'être ambitieux. Bruno Genesio le sait et ne cache pas son ambition d'être européen la saison prochaine pour préserver la dynamique du club. Qualifié pour la première Ligue Europa Conférence de l'histoire, Rennes veut bien figurer dans la compétition tout en menant un grand championnat en parallèle. L'appétit vient en mangeant en Bretagne.

Le renfort à suivre : Kamaldeen Sulemana

Le coup est fumant car le Ghanéen était une priorité de l'Ajax Amsterdam et que c'est finalement Rennes, malgré le manque de prestige de son nom, qui a raflé la mise. Sulemana, c'est le pendant parfait de Jérémy Doku, un jeune ailier dribbleur... Mais qui, lui, a de vraies statistiques (14 buts, 8 passes décisives en 43 matches avec Nordsjaelland). Comme pour l'ancien Lensois Badé, Rennes attend beaucoup du natif de Techiman pour qui il a sorti le carnet de chèques (15 M€).

La question qui fâche : Camavinga peut-il faire un sale coup à son club formateur ?

Le Stade Rennais sent-il le vent tourner et le mauvais coup de son enfant de la Piverdière ? Il faut croire que oui. Alors qu'il n'a plus qu'onze mois de contrat et qu'il a souvent déclaré vouloir prolonger avec Rennes pour rester cette saison, Eduardo Camavinga n'a toujours pas signé de nouveaux contrats. Agacé d'être retenu par son club alors qu'il souhaitait faire les JO, l'international tricolore fait-il payer le Stade Rennais pour avoir brisé son rêve olympique ?

« Cama » ne s'est pas exprimé sur son cas, laissant aux anglais du Stellar Group le soin de gérer la question de son contrat. Une chose est sûre : du côté de Rennes, on commence à perdre patience. Y compris chez Bruno Genesio qui, jusqu'à présent ne durcissait pas le ton.

« Jusqu'au 31 août, la position du club est d'utiliser le joueur. Après le 31 août, il n'est pas concevable pour le Stade Rennais de se retrouver dans une telle situation, avec un joueur comme « Cam », formé au club, devenu international grâce à ses prestations, mais aussi grâce au club. Donc il faudra trouver une solution... Car ce n'est pas possible de le laisser partir en fin de contrat », a-t-il martelé hier dans le Télégramme. Aujourd'hui, la donne est assez claire : le Stade Rennais veut bien patienter jusqu'à la fin du mois mais il ne se laissera pas rouler dans la farine sans mot dire.

La présentation du Stade Rennais

Renforcé par deux arrivées à 15 M€ (Badé, Sulemana), le Stade Rennais de Bruno Genesio peut aborder la saison 2021-22 avec beaucoup d'ambitions. En espérant que le cas Eduardo Camavinga ne pourrisse pas la saison des Bretons ...