Stade Rennais : le bon, la brute et le truand de la première partie de saison
Serhou GuirassyCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
BILAN

Stade Rennais : le bon, la brute et le truand de la première partie de saison

Pour Noël, « But ! Football Club » dresse un bilan club par club de la première partie de saison sur un air de western spaghetti estampillé Sergio Leone. L'épisode rennais.

Zapping But! Football Club Stade Rennais : le palmarès des Rouge et Noir

Le bon : Serhou Guirassy

S'il n'a pas pu finir l'année du fait d'un sale tacle du Strasbourgeois Stefan Mitrovic le 27 novembre dernier, l'ancien Amiénois est parvenu à vite assumer son important transfert (15 M€). Avant sa blessure, l'Arlésien affichait des statistiques encourageantes (6 buts en 16 matches toutes compétitions confondues) et avait remporté le jeu de la concurrence face à Mbaye Niang et Adrien Hunou.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU STADE RENNAIS

La brute : Steven N'Zonzi

Prêté par l'AS Roma pour 18 mois, le Champion du Monde de 32 ans est un incontournable du onze de Julien Stéphan. Il faut dire que lorsqu'il s'agit de faire le sale boulot, l'ancien Sévillan s'y connait. Avec 6 cartons jaunes toutes compétitions confondues, la sentinelle rennaise figure parmi les joueurs les plus sanctionnés de Ligue 1.

Le truand : Daniele Rugani

Prêté par la Juventus de Turin, l'Italien devait être LE défenseur censé reprendre le rôle de patron en Bretagne. On attendait énormément de lui et notamment qu'il permette à Rennes de se solidifier en Ligue des Champions. Victime d'un souci à la cuisse à sa deuxième apparition, Rugani n'a disputé que 107 minutes en tout et pour tout. Sa plus belle action, c'est surtout d'avoir ramené une concurrente à Salma Hayek dans les travées du Roazhon Park : sa compagne Michela Persico, présentatrice de TV en Italie.