Stade Rennais : le match contre Krasnodar, une "bombe virale"
Igor Smolnikov et Martin TerrierCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
POLEMIQUE

Stade Rennais : le match contre Krasnodar, une "bombe virale"

Un membre du ministère de la Santé italien a assuré que le match de Champions League entre le Stade Rennais et les Russes de Krasnodar mardi dernier avait participé à la propagation de la Covid-19.

La Covid-19 est une affaire mondiale. Partie de Chine, la pandémie a touché l'ensemble des pays du globe, si bien que les analyses effectuées à un endroit peuvent concerner des régions lointaines. Ainsi, ce soir, un expert du ministère de la Santé italien a évoqué le match Rennes-Krasnodar (1-1) en Champions League mardi dernier comme un foyer de propagation du coronavirus.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU STADE RENNAIS

"Des moteurs de la propagation du virus"

"Nous avons étudié Atalanta-Valence et Liverpool-Atlético Madrid (joués en février et mars derniers). Nous pouvons dire, sans l'ombre d'un doute, que ces deux matches ont été des moteurs de la propagation du virus, malheureusement en faisant beaucoup de malades mais également beaucoup de morts. Et j'ai peur qu'il se produise la même chose avec la rencontre Rennes-Krasnodar. Ce sera certainement une bombe microbiologique vue la circulation actuelle du virus en France."

Voilà qui n'augure rien de bon, même si on peut se demander ce qui a incité les politiques italiens à se pencher sur le cas du Stade Rennais…