Stade Rennais - LOSC (1-2) : Garibian répond sèchement à Grenier, sujet clos ?
Clément GrenierCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
MOTS DOUX

Stade Rennais - LOSC (1-2) : Garibian répond sèchement à Grenier, sujet clos ?

Le directeur technique de l'arbitrage Pascal Garibian n'a pas du tout apprécié les propos tenus hier soir après Rennes-Lille (0-1) par le milieu du Stade Rennais Clément Grenier.

Les critiques de Clément Grenier à l'encontre de l'arbitre M. Wattellier hier après la défaite du Stade Rennais face au LOSC (0-1), affirmant qu'il « parle mal, dit des choses qui sont agressives durant la rencontre alors que nous, nous sommes concentrés sur notre match. Il me dit pendant tout le match qu'il arbitrera contre nous » ont trouvé une réponse ce matin de la part du directeur technique de l'arbitrage Pascal Garibian, dans L'Equipe. « Il se trouve que j'étais présent au centre de visionnage tout le week-end pour superviser l'assistance vidéo, et j'ai notamment suivi intégralement Rennes-Lille, y compris sur le plan managérial puisque nous avons l'audio des échanges entre les arbitres terrain et les VAR. Et je peux vous affirmer qu'à aucun moment, M. Wattellier n'a manqué de respect à M. Grenier ou à tout autre joueur. Évidemment, il n'a jamais dit qu'il allait siffler tout le match contre Rennes. Et puis le déroulement du match, factuellement, va à l'encontre des affirmations du joueur. »

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DU STADE RENNAIS

Holveck tue l'incident dans l'oeuf

Des affirmations que Garibian contredit, donc. Preuves à l'appui, dit-il... « Je peux vous dire aussi que toutes les communications sont enregistrées, on peut produire les bandes si nécessaires ou fournir aux instances compétentes, la Commission de discipline ou le Conseil national de l'éthique, s'il se saisit des déclarations de Clément Grenier, il n'y a aucune difficulté pour fournir l'ensemble des communications. On ne peut pas accuser à tort publiquement un arbitre, mettre en cause son éthique, son intégrité, ça c'est inadmissible. Je veux croire que les propos de Clément Grenier prononcés juste après le match l'ont été sous le coup de la déception de la défaite et qu'ils ont dépassé sa pensée. » Selon le président du SRFC Nicolas Holveck, qui a échangé avec M. Garibian, « il n'y a pas de polémique, c'était un non-sujet et il est clos ».