Stade Rennais – Nice (1-2) : le Top, le Flop, le chat noir, arbitrage et colère... Ce qu'on retiendra du match rennais
Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ANALYSE

Stade Rennais – Nice (1-2) : le Top, le Flop, le chat noir, arbitrage et colère... Ce qu'on retiendra du match rennais

Ce vendredi soir, le Stade Rennais s'est incliné face à l'OGC Nice (1-2) en ouverture de la 27e journée de Ligue 1. Notre analyse.

Zapping But! Football Club Stade Rennais : les enjeux de la rencontre face au Stade de Reims

Le Top : Martin Terrier

Alors que le Stade Rennais était dans l'impasse et mené au score, que l'équipe peinait à se créer des situations autres que sur coups de pied arrêtés, l'ancien Lyonnais est sorti de sa boîte pour inscrire un but sublime de 22 mètres. Une frappe dans la lunette qui laisse Walter Benitez sans réaction (39e). Le seul moment de bonheur d'une triste soirée.

Le Flop : Damien Da Silva

Sur les quatre derniers matches, la défense du Stade Rennais est moins bien. Des difficultés qui coincident avec le début d'année 2021 délicat du capitaine. En fin de contrat en juin, l'ancien Caennais est-il perturbé par son avenir ? Difficile à dire... En tout cas, les Bretons ont encore encaissé deux buts et, sur le penalty provoqué, Da Silva défend une nouvelle fois très mal. D'ailleurs, face aux micros de Canal+, le stoppeur a assumé son "erreur"...

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU STADE RENNAIS

La série noire : Alfred Gomis

Sur ce match, le portier sénégalais du Stade Rennais n'a pas grand chose à se reprocher sur les deux buts des Aiglons. Pour autant, une statistique fait très mal e concernant. En 15 matches sous le maillot rennais, Gomis n'en a remporté qu'un seul. D'ailleurs sa série noire s'étend sur une victoire sur ses 22 derniers matches en prenant en compte la fin de son aventure au DFCO.

L'image : le coup de sang de Florian Maurice

45e minute du match. Jean-Clair Todibo ceinture Jérémy Doku qui file au but. Ni l'arbitre Monsieur Hamel, ni la VAR ne bronchent. Julien Stéphan s'énerve et prend un carton jaune. Mais le pétage de plomb le plus flagrant est celui du directeur sportif Florian Maurice. Dans les couloirs, l'ancien Lyonnais invective le corps arbitral. Des images fortes captées par Canal+.