Benjamin BourigeaudCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
ANALYSE

Stade Rennais - OGC Nice : les Tops et les Flops du match

En clôture de la 17e journée de Ligue 1, le Stade Rennais a battu l'OGC Nice (2-1). Voici nos Tops et nos Flops de la rencontre.

Zapping But! Football Club Stade Rennais : les 10 plus grosses ventes des Rouge et Noir

Les TOPS

 

Ross Barkley a inscrit son premier but de la saison avec l'OGC Nice. Et quel but ! Après avoir vu sa frappe du gauche déviée en corner par Steve Mandanda, auteur d'un bel arrêt et d'un bon match, l'Anglais a trompé le portier breton d'une frappe magistrale du droit. Un bijou.

 

Dans cette rencontre, Amine Gouiri s'est mis en évidence côté rennais, avec une déviation subtile pour Martin Terrier sur l'ouverture du score. Ses décalages ont été intéressants mais il ne s'est pas procuré de véritable occasion. Au SRFC, Lovro MAJER a été égal à lui-même, toujours aussi influent sur le jeu rennais. Au four et au moulin, le Croate a notamment décalé Doku (57e), contré par la défense niçoise. La charnière formée par Christopher WOOH et Arthur THEATE a bien fonctionné. Et l'entrée de Flavien Tait a été décisive : c'est lui qui a décalé Benjamin Bourigeaud sur le but de la victoire.

 

Les FLOPS

Le gros Flop du match, c'est bien sûr la blessure de Martin Terrier. L'attaquant avait ouvert le score du gauche et un il s'était vu refuser un deuxième but pour un hors jeu de Gouiri juste avant l'égalisation de Barkley. C'est dans la foulée qu'il s'est blessé suite à un choc avec Lotomba. Son genou a tourné et il a dû quitter le terrain sur une civière. Si la nature de sa blessure n'est pas encore connue, on peut redouter que ce soit les croisés...

A noter encore qu'Arnaud KALIMUENDO n'a pas été à son avantage lors de cette rencontre, même s'il a été impliqué sur l'action du but de Terrier. Match décevant aussi pour Gaëtan Laborde, très discret pour son retour au Roazhon Park. A ses côtés, Nicolas Pépé n'aura pas brillé lui non plus.

Pour résumer

Au SRFC, Lovro MAJER a été égal à lui-même, toujours aussi influent sur le jeu rennais. Au four et au moulin, le Croate a notamment décalé Doku (57e), contré par la défense niçoise. La charnière formée par Christopher WOOH et Arthur THEATE a bien fonctionné. Et l'entrée de Flavien Tait a été décisive : c'est lui qui a décalé Benjamin Bourigeaud sur le but de la victoire.

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS
Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.