Pierre Ménès
Pierre MénèsCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
ANALYSE

Stade Rennais - OL : Pierre Ménès allume Bosz et craque sur 3 Rennais

La large défaite de l’OL dimanche face au Stade Rennais en clôture de la 13e journée de Ligue 1 (1-4) a un peu étonné Pierre Ménès, qui a livré une analyse au vitriol de la rencontre. Notamment sur Peter Bosz.

Zapping But! Football Club Stade Rennais : top 10 des transferts les plus chers

L’OL a été puni hier soir au Roazhon Park (1-4). Tombés sur un collectif bien plus huilé que le leur, les hommes de Peter Bosz ont coulé et affiché un visage désuni, comme avec cette embrouille entre Houssem Aouar et Lucas Paqueta pour tirer le penalty du 1-4 en fin de match. Si l’international tricolore, qui a semblé désabusé de le laisser au Brésilien, a désamorcé toute histoire devant la presse, le mal semble fait.

« J’étais très étonné par la compo d’équipe de Bosz, a analysé Pierre Ménès sur son blog. Quel besoin de changer Toko-Ekambi de côté pour mettre Aouar à gauche ? Comment a ligner Mendes qui est en perdition depuis le début de la saison ? Résultat : la première période lyonnaise a été effroyable. À la reprise, Bosz a admis son erreur puisqu’il a replacé Toko à gauche et fait entrer Slimani. Mais les Bretons étaient euphoriques et infiniment meilleurs que lors de leur victoire face au PSG. »

L’ancien consultant de Canal+ a encensé trois joueurs du Stade Rennais et semble miser sur le club breton cette saison. « Clairement, il se passe quelque chose dans cette équipe bretonne qui a tiré 25 fois au but dans ce match ! Tait qui traînait sa peine depuis son arrivée est énorme depuis le début de la saison, Laborde est magnifique, Aguerd a pris une autre dimension… À ce niveau-là, c’est une équipe sur laquelle il faudra compter », a-t-il conclu.

Pour résumer

La large défaite de l’OL dimanche face au Stade Rennais en clôture de la 13e journée de Ligue 1 (1-4) a un peu étonné Pierre Ménès, qui a livré une analyse au vitriol de la rencontre. Notamment sur Peter Bosz, pas très inspiré dans ses choix.

Bastien Aubert
Rédacteur
Bastien Aubert