Stade Rennais : Pierre Ménès crie à une injustice qui pourrait être fatale aux Rennais
Les Rennais ont un vrai collectif cette saisonCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
SHOOT

Stade Rennais : Pierre Ménès crie à une injustice qui pourrait être fatale aux Rennais

Pierre Ménès n’a pas compris pourquoi Steven Nzonzi (Stade Rennais, 31 ans) est suspendu contre le FC Séville pour la 2e journée de la Ligue des champions (21h).

Le Stade Rennais est mal embarqué. Hier après-midi, le club breton s’est envolé vers Séville sans Eduardo Camavinga ni Steven Nzonzi. Le champion du monde 2018 a été privé d’un retour en Andalousie par l’UEFA pour « comportement antisportif ». 

« On a eu la décision en début d’après-midi avant de décoller, a expliqué Julien Stéphan hier en conférence de presse. Pour être très transparent, a l'issue du match (face à Krasnodar, 1-1, mardi dernier), il y a eu un contrôle antidopage. Avec un peu de frustration, Steven a eu un geste d'humeur en shootant dans une bouteille. Pour nous, c’est très pénalisant et très regrettable. »

« Plus d’émotion, plus de mauvaise humeur »

Pierre Ménès n’a pas vraiment compris la dureté de la sanction imposée par l’instance européenne. « Nzonzi suspendu pour un geste d’humeur sur une bouteille d’eau (a-t-elle porté plainte ?). Il semble donc que toutes les instances on se soit mis d’accord pour un monde aseptisé. Plus d’émotion plus de mauvaise humeur. Monde de naze », a-t-il assuré dans son style caractéristique sur Twitter.