Stade Rennais – RC Lens (0-2) : les Tops et les Flops de la victoire lensoise qui plombe les Bretons
Arnaud KalimuendoCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
ANALYSE

Stade Rennais – RC Lens (0-2) : les Tops et les Flops de la victoire lensoise qui plombe les Bretons

Le RC Lens a réalisé l'opération parfaite en allant s'imposer sur la pelouse du Stade Rennais (0-2). De quoi relancer les Nordistes et laisser les Bretons dans le doute.

Les Tops

Arnaud Kalimuendo marque déjà l'Histoire

Jamais, dans l'histoire du RC Lens en Ligue 1, un joueur qui a connu ses trois premières titularisations avec les Sang et Or a inscrit un but à chaque fois. Arnaud Kalimuendo vient d'inaugurer cette ligne dans la longue histoire du club nordiste. L'attaquant prêté par le PSG confirme sa forme et sa réussite incroyable qui ont conduit Franck Haise à le titulariser au détriment d'Ignatius Ganago. Son réalisme sur son but en première période est impressionnant à 18 ans. Sans un bel arrêt de Salin, il aurait même pu doubler la mise en seconde.

Kakuta, indispensable métronome

Le RC Lens ne cesse de mesurer, match après match, à quel point il a eu raison de faire de l'arrivée de Gaël Kakuta une priorité lors du Mercato estival. Le meneur de jeu des Sang et Or, quand il affiche une telle forme, n'a que peu d'équivalent en Ligue 1. Sa passe décisive en première intention pour Arnaud Kalimuendo est impressionnante. Plus globalement, Kakuta a régulièrement mis la défense bretonne en souffrance avec une qualité de dribbles unique. Très mécontent de sortir alors qu'il semblait en jambes, le numéro 10 a vu les remplaçants lensois briller par la suite. De quoi adoucir son courroux.

Ganago retrouve le chemin des filets

Depuis sa blessure à la cheville contre l'ASSE fin septembre, on avait perdu l'Ignatius Ganago dominateur du début de saison. L'attaquant camerounais a mis du temps à retrouver sa plénitude physique, au point que Franck Haise n'en fait plus un titulaire pour le moment. Ce samedi, il a fait un nouveau pas sur le chemin de la confiance en marquant son premier but depuis le 27 septembre dernier face à Nîmes. La concurrence avec Arnaud Kalimuendo à la pointe de l'attaque s'annonce particulièrement prometteuse.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU STADE RENNAIS

Les Flops

Les ressorts de Julien Stéphan n'ont pas fonctionné

Pour la réception de Lens, Julien Stéphan a misé sur deux paris. Le premier était un changement profond dans son onze par rapport à l'Equipe qui avait affronté Krasnodar dans la semaine. Le deuxième est les quatre changements que le coach rennais a choisi d'opérer dès la pause pour tenter de provoquer un électrochoc. Dans les deux cas, Julien Stéphan a perdu. Le coach breton n'a pas réussi à insuffler le supplément d'âme nécessaire dont ses hommes semblent avoir tant besoin.

Camavinga, Doku, des prodiges à l'arrêt

Si l'ensemble du Stade Rennais a défailli lors de cette rencontre face aux Nordistes, certains cas individuels commencent sérieusement à poser question. Eduardo Camavinga, entré en cours de jeu ce samedi, ne semble plus en mesure de faire vraiment des différences au milieu de terrain. Et que dire de Jérémy Doku, l'ailier recruté à prix d'or et qui, malgré des qualités de vitesse évidentes, ne parvient pas à influer vraiment sur le jeu offensif rennais. Plus le temps passe, plus le fantôme de Raphinha se fait pressant...