Bruno Génésio
Bruno GénésioCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Crouzet
CONF' DE PRESSE

Stade Rennais : Sulemana, Majer, Guirassy, Genesio fait le point avant le déplacement en Slovénie

Avant le déplacement en Slovénie pour y affronter le NS Mura ce jeudi (18h45) match comptant pour la 3eme journée de Ligue Europa Conférence, Bruno Génésio a fait le point sur l'actualité de l'effectif du Stade Rennais en conférence de presse.

Zapping But! Football Club Stade Rennais : top 10 des Rennais les plus utilisés

Les forces en présence et les absents

« A part Jérémy Doku et Jérémy Gélin, Matthis Abline ne sera pas avec nous car il est un peu émoussé en ce moment. On le laisse récupérer. Tous les autres joueurs sont opérationnels, à part Loïc Badé qui purgera sa suspension mais viendra quand même avec nous faire le déplacement. »

L'adversaire 

« C’est une équipe qui évoluera la plupart du temps avec 3 défenseurs centraux. C’est une animation de jeu qu’on a l’habitude d’affronter en Ligue 1, avec des principes de jeu bien ancrés. C’est une équipe qui a une ambition dans le jeu. Ils l’ont mis en application face à Tottenham même s’ils l’ont payé cher. C’est une équipe qui joue un football offensif quelques soient les conséquences. »

« J’ai mis en garde les joueurs pas plus tard que ce matin sur cette réflexion. Autour de nous, on a déjà acté que le match était gagné avant de le jouer. J’ai grandement mis en garde les joueurs sur les dangers de ce climat euphorique, et plus particulièrement sur ce match là. C’est un match de coupe d’Europe à l’extérieur. A nous de bien le préparer comme on l’a fait sur les derniers matchs, d’être présent au niveau de l’état d’esprit et de la motivation. Si on a malheureusement dans un des domaines cités un peu moins d’attention, on va vers une grande désillusion. A nous d’être prêts et suffisament dans le match dès la première minute. »

La rotation de son effectif

« C’est un petit peu différent car à part les internationaux qui ont joué beaucoup, ceux qui sont restés auront un rythme différent sur ce bloc. On a 3 matchs puis une semaine complète avant de jouer à Troyes et de nouveau 3 matchs. Ce n’est pas l’enchainement le plus difficile. Celui entre le 20 novembre et le 22 décembre sera beaucoup plus conséquent. Pas sûr qu’il y ait énormément de rotations et de changements. Il y en aura, mais pas autant que vous pouvez le pensez. »

Guirassy et Santamaria 

« Ça peut être ça, ils sont tout proches de l’équipe qui a débuté. Il y a beaucoup de joueurs qui mériteraient de débuter les matchs de championnat, je pense à Adrien Truffert aussi. On se doit de garder une dynamique, elle est très bonne. On se doit de renforcer la confiance acquise sur les derniers matchs. On a aussi des choses à améliorer dans notre jeu. Quand les joueurs sont en confiance et se sentent bien, il ne faut pas non plus trop chambouler les choses. »

Les coups de pied arrêtés 

« Si on marque beaucoup dans le jeu, c’est que notre animation offensive est performante. Ce qu’on travaille depuis juin commence à porter ses fruits. On a des joueurs de qualité. On doit être capable de marquer sur d’autres phases comme les coups de pieds arrêtés. C’est important pour pouvoir débloquer certaines situations dans les matchs de très très haut niveau notamment. On les travaille de manière collective et individuelle, que les frappeurs aient plus de repères, et que ceux qui sont à la réception savent quelle course faire. »

Lovro Majer 

« Il a eu un début de saison difficile car il s’est blessé dès son match contre Reims, avec une période d’indisponibilité de 4 semaines. Ça a freiné sa période d’intégration humaine, mais aussi sportive. Il a pris un peu de retard, mais il a eu 15 jours de trêve pour travailler avec nous, ça s’est plutôt bien passé. C’est un joueur intelligent, très bon techniquement. Il commence à comprendre exactement des joueurs qui évoluent à son poste. Là où il est plus à l’aise et où il pourrait évoluer dans ce 4-4-2, je pense que ce serait plus dans le coeur du jeu, dans un des deux milieux devant la défense. Même s’il peut évoluer sur un côté, voire un peu plus haut sur le terrain en soutien de l’attaquant. »

L’éclosion de Sulemana

On a pris le temps de le faire murir, car il arrivait d’un championnat différent du nôtre, avec des entraînements nettement plus intenses que ce qu’il avait l’habitude de faire au Danemark. Aujourd’hui, il assume et assimile de mieux en mieux des charges d’entraînement, et d’exprimer en match toutes ses qualités de vitesse, de technique et d’efficacité pour lesquelles on l’a recruté. Evidemment maintenant il va être davantage attendu. J’échange avec lui quasiment tous les jours, c’est quelqu’un qui aime le contact, en a besoin, et car c’est un jeune joueur qui a encore besoin de conseils, et est à l’écoute de ceux qu’on peut lui donner. Je suis content car c’est un garçon qui a envie de progresser, d’apprendre. Il devra peut-être trouver d’autres armes que celles du un contre un ou du duel. Je sais qu’il est capable de le faire.

La concurrence au sein de son effectif 

« On essaye toujours de trouver l’équilibre. Je n’aime pas le terme d’équipe-type. Evidemment qu’il y a de la concurrence, qu’on peut donner du temps de jeu à ceux qui le méritent, montrent à l’entraînement qu’ils font tout pour rentrer dans cette équipe. Mais il faut quand on est dans une bonne dynamique de confiance, entretenir ça aussi. Parfois il ne faut pas rompre cet équilibre. C’est toujours le bon dosage entre concerner tout le monde, et ne pas non plus complètement déséquilibrer l’équipe et la confiance acquise ces derniers matchs. »

Pour résumer

Avant le déplacement en Slovénie pour y affronter le NS Mura ce jeudi (18h45) match comptant pour la 3eme journée de Ligue Europa Conférence, Bruno Génésio a fait le point sur l'actualité de l'effectif du Stade Rennais en conférence de presse.