Stade Rennais : un mouvement local veut contrarier la croissance du club !
La PiverdièreCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
ACTION

Stade Rennais : un mouvement local veut contrarier la croissance du club !

Ce dimanche, des habitants de Rennes sont invités à planter diverses espèces d'arbres afin de contrarier l'extension du centre d'entraînement de la Piverdière.

Comme si la concurrence dans le monde professionnel n'était pas assez grande, le Stade Rennais doit composer avec des mouvements locaux qui entravent son agrandissement. Il s'agit de plusieurs collectifs écologistes qui dénoncent la volonté du SRFC d'étendre son centre d'entraînement de la Piverdière. Pour s'assurer que le club ne parviendra pas à ses fins, ces personnes ont prévu une action, dimanche, qu'ils ont détaillée sur le site rennes-infos-autrement.fr.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU STADE RENNAIS

Une opération baptisée Plantation Rébellion

"Le dimanche 31 janvier, à partir de 12h30, sur le site de la Prévalaye, plusieurs collectifs (1) invitent les Rennais à venir planter diverses espèces d’arbres pour s’opposer au projet d’extension du Stade Rennais. Ils veulent par cette action réaffirmer leur opposition à l’artificialisation de terres bien vivantes et aux abattages des arbres contre-écologiques et souvent illégaux !"

"Pour cette opération, les organisateurs ont reçu comme don 200 plants de l’association Forêts en Devenir. Ils sont soutenus par les organismes suivants : Attac Rennes, Alternatiba ANV-COP21 Rennes, Resistance Ecologiste Rennes, La Nature en Ville, Groupe National de Surveillance des Arbres du pays de Rennes, Extinction Rebellion Rennes, Youth For Climate Rennes, Collectif de Sauvegarde de la Prévalaye."

"Chacun est convié à venir avec ses bottes, si possible avec une pelle ou une pioche, et bien sûr avec son masque aussi ! Des crêpes, des galettes, du café et du thé seront proposées sur place et à prix libre, par les personnes du réseau de ravitaillement des luttes du pays rennais. Cette opération est appelée “plantation rébellion”."