Stade Rennais - Mercato : Chelsea lorgnait déjà Mendy au Stade de Reims
Edouard Mendy (Chelsea)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
PASSÉ GLORIEUX

Stade Rennais - Mercato : Chelsea lorgnait déjà Mendy au Stade de Reims

Petr Cech, conseiller technique et de la performance à Chelsea, avoue qu’il avait es vues sur Edouard Mendy (28 ans) avant qu’il soit un joueur du Stade Rennais.

Le Stade Rennais a eu beau planifier un mercato d’enfer cet été, le transfert d’Edouard Mendy n’était pas programmé. Pourtant, le gardien sénégalais a fait ses valises dans la ligne droite du marché des transferts pour les poser du côté de Chelsea pour une somme rondelette. Si, depuis, Mendy fait des miracles dans les cages des Blues, ce coup avait été prémédité depuis très longtemps au sein-même du club anglais via un certain Petr Cech. 

« Édouard, je le suis depuis trois ans et demi, quand il évoluait à Reims (où il était arrivé en 2016), reconnaît le conseiller technique de Chelsea dans L’Équipe. Au départ, c’est Christophe Lollichon qui m’avait parlé de lui, du fait qu’il avait été au chômage (en 2014-2015). Depuis, Édouard n’a cessé de s’améliorer, saison après saison. Quand, l’été dernier, il est apparu évident qu’on avait besoin d’un nouveau gardien pour concurrencer Kepa (Arrizabalaga) etWilly (Caballero), j’ai suggéré en interne plusieurs noms, dont celui d’Édouard. Et j’ai insisté en disant qu’il était selon moi le meilleur de la liste. Mon conseil a été suivi…

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU STADE RENNAIS

Cech n'est pas surpris par les débuts idylliques de Mendy

Déjà attentif au parcours de Mendy, Cech n’est pas donc pas surpris par ses excellents débuts en Premier League. « Il est dans la continuité de ses performances avec Rennes, poursuit-il. C’est un gardien très calme, qui sait rester simple et efficace, qui rassure ses coéquipiers. Il doit continuer d’évoluer à ce niveau pour garder sa place de titulaire, car la compétition avec Kepa et Willy reste ouverte. Édouard vit un rêve éveillé : il pensait raccrocher il y a quelques années, et aujourd’hui il est titulaire à Chelsea. À Reims, on lui a donné sa chance et il l’a saisie des deux mains et sans plus jamais la lâcher. Aujourd’hui, il est encore dans cette dynamique, tu sens qu’il est très heureux de faire son métier. À Chelsea, la pression qui pèse sur les épaules des gardiens est très élevée, mais Édouard donne l’impression de la gérer sans problème, parce qu’il a vécu des moments difficiles qui lui permettent de prendre du recul. »