LOSC - Stade Rennais : les 3 inquiétudes de Galtier avant les débuts en L1
par butfootballclub

LOSC - Stade Rennais : les 3 inquiétudes de Galtier avant les débuts en L1

Auteur d’une préparation quelque peu hasardeuse, le LOSC n’est pas très rassuré à l’approche de la réception du Stade Rennais samedi pour la 1ère journée de L1 (21h).

Une défense trop poreuse cet été

Six matches, quatre défaites. Le bilan du LOSC lors de la préparation estivale n’est pas très reluisant et surtout peu conforme au nouveau standing du club nordiste. Après le revers dominical contre Brest (1-2), Christophe Galtier est préoccupé par le manque d'herméticité de sa défense Celik - Fonte - Botman - Bradaric. « On a encaissé huit buts en six matches et oui, ça m'inquiète, souffle-t-il dans L’Équipe. Sur les deux dernières saisons on était corrects défensivement et c'est important de le rester. Les buts qu'on a encaissés ressemblent à ceux pris contre Alkmaar, un tir de loin et un coup franc. Il faudra faire attention de ne pas donner ce genre de situation. »

Une récupération pas assez agressive au milieu

Galtier avait aligné un semblant d’équipe type hier avant de changer ses plans. En première mi-temps, le duo Renato Sanches - Benjamin André n’a pas eu l’aspiration escomptée dans l’entrejeu. « Il y a encore beaucoup de réglages à faire, notamment dans la manière de récupérer le ballon et où on doit le récupérer. C'était l'un de nos points forts la saison dernière et ça va le redevenir. Il y a eu des mauvais placements, on n'est pas sortis sur le porteur de manière coordonnée mais ça va s'améliorer. Et ça doit », a pesté le coach du LOSC. Ce dernier aura aussi noté que Sanches ne semblait pas très impliqué dans ce match amical.

Des réglages à trouver rapidement en attaque

Face au pragmatique Stade Rennais, qui n’a encaissé qu’une seule défaite cet été, le LOSC devra être vite réglé. Notamment en attaque, où le duo de recrues Burak Yilmaz - Jonathan David (buteur hier) se cherche encore. « Ils ont peu de séances avec nous, ils manquent de connexion, ils se découvrent. Le but refusé à Ikoné est un exemple : David lui donne sans savoir qu'il est gaucher, c'est un détail mais cela montre qu'on n'est pas encore prêts, poursuit l’ancien coach de l’ASSE. Nos joueurs ne sont pas dans le même état de forme. Certains reviennent de blessure d'autres découvrent l'effectif. »