RC Lens, LOSC, ASSE, FC Nantes : que va changer la nouvelle loi pour les supporters ?

Ce jeudi, le Parlement a adopté la proposition de loi Les Républicains sur le « supportérisme ». Une mesure forte qui pourrait changer la vie de certains supporters en France.

Le dialogue entre les autorités et les supporters est renoué, selon Thierry Braillard. Le secrétaire d’État aux Sports s’est en effet déjà félicité de voir que le texte de proposition de loi sur le « supportérisme », initialement axé sur la lutte contre le hooliganisme dans le football, soit passé.

Création d’une « instance du supportérisme » ?

Adoptée à l’unanimité dans une version conforme à celle du Sénat, cette loi devrait permettre de créer une « instance du supportérisme », selon ce même Braillard, alors que des référents chargés d’assurer des échanges avec les associations locales de supporters seront nommés dans chaque club professionnel. Les clubs pourront aussi refuser de vendre des billets « à des fins de sécurité » à des personnes pourtant non interdites de stade.

Un fichage informatique possible

Ils pourront également les ficher informatiquement. Le texte prévoit par ailleurs d’allonger la durée maximale de l’interdiction administrative de stade de 12 à 24 mois, et de 24 à 36 mois en cas de récidive. Il permettra la transmission de ces informations sur les interdits de stade aux organismes sportifs internationaux, comme l’UEFA, qui organise l’Euro en France du 10 juin au 10 juillet.

Julien Perez