par Alexandre Corboz

Tribune Supporters : l'OM punit ses Ultras, Dupraz clashe les siens

Cette semaine, notre rubrique des supporters est marqué du sceau de la confrontation.

Que ce soit à Marseille, Toulouse ou Bordeaux, des tensions sont apparues.

Le tifo Ligue 1 de la semaine : le cœur du Vélodrome s'est embrasé

Lors d'OM – ASSE, les supporters phocéens ont multiplié les animations dimanche dernier. Une seule thématique commune : le cœur. Difficile de savoir si cela a galvanisé les joueurs, toujours est-il que ceux-ci ont mis du « coeur » à l'ouvrage pour démonter les Verts (3-0).

Le tifo étranger de la semaine : le Spartak en conquête

A l'occasion du derby de Moscou entre le Spartak et le CSKA, les Ultras locaux nous ont offert une fresque autour de la conquête de l'Europe : des cavaliers naviguant autour des destinations européennes passées et futures du club moscovite. « Voyager pour le Spartak », peut-on lire en cyrillique. Joli. On se serait presque cru dans Risk...

Retrouvez le Top 10 des tifos de la semaine sur le site de notre partenaire La Grinta.

Le message de la semaine : quand Dupraz clashe ses supporters

Agacé par certaines insultes et des banderoles qui ont fleuri au Stadium contre Caen (2-0), Pascal Dupraz a détruit son propre public avant le match de Coupe de la Ligue face à Bordeaux (qualification 2-0) : « Moi je vous le dis, je voudrais qu’on aille en finale de Coupe de la Ligue. Pour m’apercevoir qu’il n’y a pas de supporters à Toulouse, parce que l’occasion venue on verra s’ils viennent à Bordeaux si jamais on allait en finale. Il y a combien de places à Bordeaux? 50 000 (ndlr: en fait 42 000). Normalement il devrait y avoir 25 000 Toulousains. Je vous parie qu’ils n’y seront pas. » Dans un communiqué, les Indians Tolosa lui ont répondu.

L'affaire de la semaine : l'OM sanctionne deux groupes Ultras

La scène a eu lieu il y a huit jours lors d'OM – Salzbourg. En pleine rencontre, une rixe a opposée certains membres des South Winners et des MTP aux stadiers de l'Orange Vélodrome. Une bataille rangée inacceptable que le club phocéen a choisi de sanctionner en infligeant un huis clos face à l'ASSE ainsi qu'une interdiction de déplacement à Rennes aux deux associations Ultras :

« Si l'Olympique de Marseille attache une grande importance à la recherche d'un dialogue permanent et constructif avec les associations de supporters, il ne peut que condamner fermement toutes formes de violence et en appelle à la responsabilité des présidents d'associations de supporters pour les combattre avec force », peut-on lire dans le communiqué du club. Un message entendu par les deux groupes qui ont publié leurs excuses et condamnés la minorité de fauteurs de troubles.

Le Top de la semaine : les supporters lensois ont leur maillot

Belle initiative du RC Lens et de son équipementier jusqu'à la fin de saison Umbro, qui a sollicité les supporters artésiens pour que ceux-ci conçoivent leur propre maillot. Disponible en magasin et en édition limitée, cette tunique sera portée face à Tours en L2 le 18 décembre prochain.

Le Flop de la semaine : pas de Marseillais à l'Olympico

Si l'OL s'est souvent battu (et a obtenu) des supporters adverses qu'ils puissent profiter de son « superbe outil » de Décines, ce n'est pas le cas ce week-end pour l'Olympico. En effet, pour l'une des toutes premières fois depuis l'ouverture du Groupama Stadium, le préfet du Rhône a interdit le déplacement de supporters phocéens. Outre l'antagonisme entre les deux camps, l'élu rhodanien a sans doute été échaudé par les récents événements intervenus au Vélodrome (agression de stadiers lors du match contre Salzbourg en Ligue Europa jeudi) et à l'extérieur (invasion du terrain à Bordeaux, clash avec Patrice Evra à Guimaraes).

La référence de la semaine : les supporters du RCSA contre le PSG

Il y a quelques jours, les Ultras Boys 90 du RC Strasbourg avait gratté un ticket de Millionnaires pour célébrer la venue du PSG et l'exploit des leurs (vainqueurs 2-1). Hier soir, en Coupe de la Ligue, on a eu droit à une nouvelle référence – prémonitoire – avant la facile qualification du PSG (4-2) :

Le tifo initial :

La phrase :

« Je vais pas dire que ça me fait plaisir, je suis pas insensible à ça mais je veux pas commenter, je veux avancer »

Jocelyn Gourvennec, au sujet des « Gourvennec démission » scandés par les supporters bordelais à Toulouse mardi en Coupe de la Ligue (élimination 2-0).

Alexandre CORBOZ