ASSE : 5 bonnes raisons de croire en la pépite Adil Aouchiche
Adil AouchicheCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
PROSPECT

ASSE : 5 bonnes raisons de croire en la pépite Adil Aouchiche

Même s'il a marqué face à Nantes, les débuts d'Adil Aouchiche à l'ASSE sont mitigés. Mais plusieurs raisons portent à croire qu'au fur et à mesure des matches, le Titi parisien va monter en puissance. Sa prestation contre Rennes va dans ce sens.

Parce qu'il est très jeune...

Adil Aouchiche n'a que 18 ans... C'est certainement la principale raison qui justifie le fait qu'il faille lui laisser du temps pour exploser au haut niveau. Claude Puel s'est battu pour l'attirer dans les rangs de l'ASSE. Et ce n'est pas pour rien. « Nous sommes très heureux d'accueillir Adil au sein de l'ASSE. Il fait partie de cette jeune génération avec laquelle nous voulons développer notre projet. Malgré toutes ses qualités, Adil doit encore se perfectionner et gagner en maturité. Nous l'accompagnerons dans sa progression en étant patients et constructifs », avait expliqué le manager stéphanois à son arrivée.

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Parce que le talent est là, indiscutablement

Arrivé en 2014, à l'âge de 12 ans au Paris-Saint-Germain, le natif du Blanc-Mesnil est très vite sorti du lot, faisant apprécier sa qualité technique. International dès les U16, il compte déjà 40 sélections toutes catégories confondues, avec les Bleuets. C'est lors de l'Euro U17 en 2019 qu'il s'est révélé sur la scène internationale, en inscrivant 9 buts en seulement 5 rencontres. Il avait notamment signé un quadruplé en quart de finale face à la République Tchèque (6-1). Présent dans l'équipe type du tournoi, l'ex-Parisien avait égalé le record de buts inscrits dans une compétition organisée par l'UEFA. Un record jusqu'alors détenu par Michel Platini, depuis l'Euro victorieux des Bleus en 1984. Le jeune talent, qui a éclos sous les ordres de Thiago Motta en moins de 19 ans au PSG, se faisant remarquer en Youth League, a aussi démontré ses qualités de passeurs lors du Mondial des moins de 17 ans en octobre et novembre 2019. Avec 7 passes décisives, il avait été élu deuxième meilleur joueur de la compétition.

Parce qu'il a raté la moitié de la préparation

Aouchiche est le 6e joueur le plus utilisé par Claude Puel depuis le début de la saison, preuve de la confiance qu'accorde le coach envers son joueur. Pourtant, il n'a pas participé à l'ensemble de la préparation estivale. Ce qui a forcément un impact sur son état de fraîcheur physique. Sous contrat jusqu'au 30 juin avec son club formateur, le meneur de jeu (1,81m) a signé son premier contrat professionnel à l'ASSE le 20 juillet dernier, soit un peu plus d'un mois après la reprise de l'entraînement de l'ASSE (17 juin). Pour sa première sous le maillot vert, en amical face à Bordeaux (4-2), il avait inscrit un but, avant de marquer le pas lors des deux autres rencontres amicales, face à Rennes (0-3) et Angers (0-1). Puis lors de ses débuts en L1 sous le maillot vert.

Parce qu'il débute en Ligue 1

Avant son arrivée à l'ASSE, Aouchiche n'avait disputé qu'un seul match en Ligue 1. C'était le 30 août 2019 face à Metz (2-0). À seulement 17 ans et 46 jours, il était alors devenu le plus jeune joueur du PSG à évoluer en Ligue 1. Il avait inscrit son tout premier but en professionnel, le 5 janvier dernier, contre Linas-Monthléry (R1 la saison passée, National 3 cette année), en 32e de finale de la Coupe de France. Pour ses débuts en L1 avec les Verts, le milieu de terrain de 18 ans, a laissé entrevoir des qualités techniques évidentes, mais son manque d'expérience s'est fait ressentir. Les trois premières rencontres sont également venues rappeler qu'il lui faudra se remplir un peu plus physiquement pour peser davantage sur le jeu de son équipe. Il est notamment sorti à la mi-temps contre l'OM (2-0), après 45 premières minutes décevantes.

Parce que ses derniers matches ont été plus convaincants

Sur ses deux matches à Nantes (2-2) et contre Rennes (0-3), l'ASSE n'a pris qu'un point. Mais paradoxalement, c'est lors de ces rencontres que la recrue phare du Mercato stéphanois a réalisé ses meilleures prestations. Buteur dès l'entame de match face à Nantes (2-2), sur une passe de Neyou, Aouchiche s'est tout de suite mis en confiance. Très disponible sur le terrain, l'ex-Parisen a amené de la verticalité au jeu stéphanois, par ses dribbles et ses passes. A la Beaujoire, c'est lui qui a délivré la dernière passe sur le deuxième but inscrit par Maçon. Et contre Rennes (0-3), il a été inspiré en première mi-temps, en distribuant plusieurs caviars à ses compères d'attaque dans le dos de la défense rennaise, comme sur cette belle ouverture (19e) vers Bouanga. Plus discret en seconde mi-temps, il a logiquement été remplacé à l'heure de jeu. Mais l'ASSE ne s'est plus procuré d'occasions à sa sortie... et Aouchiche reste une prestation bien moins aboutie à Lens (0-2) où, dans la marasme vert à Bollaert, Puel l'a sorti dès la mi-temps.