Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ANALYSE

ASSE - Angers (2-2) : les 3 conséquences attendues malgré le nul arraché par les Verts

Incapable de battre le SCO Angers dans son Chaudron (2-2), l'ASSE n'arrive pas à se détacher de la dernière place. Un résultat et une soirée qui devrait sceller l'avenir de Claude Puel.

Zapping But! Football Club ASSE : top 10 des valeurs marchandes des Verts

Malgré Khazri et Nadé, Sainté bat un record vieux de 33 ans

Incapable de gagner depuis douze matchs en compétition officielle, l’ASSE a comme face à Lyon arraché un nul inespéré grâce à Mickaël Nadé. Sainté est sur sa plus mauvaise série depuis 1988. Face à Angers, les Verts ont encore les situations mais ont été sanctionné d’un but sur la première occasion des visiteurs (tête de Traoré sur une erreur de marquage) et ont cédé sur un contre (finition d’Angelo Fulgini). Face aux buts de Bernardoni, on a vu des coup-francs de Ryad Boudebouz fuir le cadre, des contrôles de Jean-Philippe Krasso manquer de conviction et il aura encore fallu que l’idole locale Wahbi Khazri sorte un coup de patte pour entretenir l’espoir et que Mickaël Nadé ne s'arrache dans le temps additionnel pour remonter deux buts mais au niveau comptable l'opération n'est clairement pas bonne.

Claude Puel, c’est fini (normalement)

“Puel : on te laisse 24h pour démissionner”. Le message des Ultras était assez clair hier à l’Etrat et ils ont joint les actes aux paroles ce vendredi soir face au SCO en provoquant l’interruption du match pendant une heure. S’il fallait finir de convaincre la direction ligérienne que, quel que soit le résultat, il fallait changer d’entraîneur quoi qu’il en coûte, les actes des supporters ont probablement clos la réflexion. Non, Claude Puel n’a pas été lâché par ses joueurs, qui se sont battus et ont tout donné, mais il l’a été par le peuple vert. A Lyon ou à Nice, il est peut-être possible de tenir seul face à l’adversité. Pas à Sainté, où la passion à l’excès rime avec “danger”. On l’a vu il y a quelques années quand les supporters stéphanois avaient réussi à bloquer le transfert pourtant signé d’Anthony Mounier.

Un coup de sang des Ultras qui va faire parler

Retardée d’une heure car perturbée par le craquage des Ultras et des fumigènes qui ont brûlé les filets, la rencontre ASSE - Angers est déjà promise à un dossier en instruction à la Commission de discipline. A l’heure où les autorités sont particulièrement sur les dents, on imagine mal que ce nouvel incident ne passe entre les mailles du filet. Dans ces cas-là, le mode opératoire est le suivant. La LFP va prononcer une fermeture d’une ou plusieurs tribunes (voir de tout le stade !) à titre conservatoire et attendre le jugement du dossier, vraisemblablement dans trois semaines, pour trancher. Vu les précédents à Nice - OM, Lens - Lille ou Angers - OM, on imagine mal un retrait de points autrement qu’avec sursis mais pour le reste...

 

ASSE - Angers (2-2), un nul qui ne devrait pas suffire

Malgré beaucoup de bonne volonté, l'ASSE n'est pas parvenue à battre le SCO Angers. Les Verts ont remonté deux buts mais pas sûr que cela suffise pour autant. Dans une ambiance compliquée, on a sans doute assisté à la fin de l'ère Puel.