ASSE : après Caiazzo et Romeyer, les ultras ont une autre cible dans le viseur (et ce n'est pas Puel)
Geoffroy-GuichardCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
BANDEROLE ASSASSINE

ASSE : après Caiazzo et Romeyer, les ultras ont une autre cible dans le viseur (et ce n'est pas Puel)

Très remontés contre les deux présidents de l'ASSE depuis plusieurs mois, les ultras verts ont accroché une nouvelle banderole à Geoffroy-Guichard dans laquelle ils ciblent un autre membre du club.

Après des mois de guerre, larvée puis ouverte, les ultras de l'AS Saint-Etienne ont fini par obtenir ce qu'ils voulaient : le départ annoncé de Roland Romeyer et Bernard Caiazzo. Les deux présidents stéphanois ont publié une lettre ouverte la semaine dernière dans laquelle ils expliquaient leur volonté de céder le club à brève échéance. Mais les groupes de supporters, qui s'étaient regroupés au sein d'un collectif, Peuple Vert en colère, ont une nouvelle cible dans le viseur.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

"Lyonnet, t'es aussi ridicule que nos présidents"

Cette cible, c'est Philippe Lyonnet. Le directeur de la communication de l'ASSE s'est vu reprocher ce mercredi le contenu de la fameuse lettre ouverte via une banderole assassine accrochée aux grilles de Geoffroy-Guichard : "Trois mois de silence pour une page word et une info vieille de quatre ans… Lyonnet, t'es aussi ridicule que nos présidents".

Les supporters reprochent aux présidents et donc à leur dircom la façon dont a été annoncée leur volonté de vendre. En effet, la lettre ouverte évite les questions gênantes qu'une interview aurait pu occasionner. En outre, cette volonté de vendre des parts pour permettre à l'ASSE de grandir est effectivement vieille de plusieurs années. Malgré l'annonce de la semaine dernière, beaucoup de questions restent sans réponse et ça ne plaît visiblement pas aux supporters stéphanois…