ASSE : Caïazzo formule une nouvelle exigence à l'Etat français
Bernard CaïazzoCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
CRISE FINANCIERE

ASSE : Caïazzo formule une nouvelle exigence à l'Etat français

Afin de passer plus facilement la crise sanitaire et économique de la Covid-19, Bernard Caïazzo (ASSE) demande à l'Etat de revoir la durée de ses prêts garantis.

Zapping But! Football Club ASSE : l'edito de Laurent Hess sur le joli coup Pape Cissé

Depuis le début de la crise sanitaire de la Covid-19 et pour prévenir du désastre causé par le désistement de Mediapro, la LFP réclame règulièrement des aides à l'Etat français pour survivre à la crise. Il faut dire qu'avec toutes les difficultés mises les unes derrnières les autres, les clubs pourraient cumuler des pertes dépassant les 1,3 milliard d'euros et certains clubs risquent la faillite.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

Caïazzo veut rembourser ses prêts sur plus longtemps

Dans les colonnes du Monde, Bernard Caïazzo, président du Conseil de Surveillance de l'ASSE mais également du syndicat de clubs Première Ligue, a suggéré une nouvelle idée pour retarder les conséquences de la crise et donner du temps aux clubs pour se retourner.

« Le football est le premier spectacle vivant de France. On a besoin de temps. Par exemple, il faudrait avoir la possibilité de prendre un prêt garanti par l'Etat (PGE) sur huit ans », a glissé le dirigeant stéphanois. Actuellement, la durée de ce type de prêt est de deux ans. L'ASSE – qui en a sollicité un en fin de saison dernière – doit déjà commencer à le rembourser dès 2022. Un laps de temps trop court pour retomber sur ses pattes.