ASSE : cet ancien banni de Puel dévoile à Ruffier une méthode infaillible pour le retourner
Timothée KolodziejczakCredit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
EXPÉRIENCE

ASSE : cet ancien banni de Puel dévoile à Ruffier une méthode infaillible pour le retourner

Dans le viseur de Claude Puel cet hiver, Timothée Kolodziejczak (28 ans) est redevenu un joueur qui compte à l’ASSE. Stéphane Ruffier pourrait s’en inspirer.

S’il en fallait une, Timothée Kolodziejczak est la preuve humaine que Claude Puel est humain et peut changer d’avis. Houspillé publiquement par l’entraîneur de l’ASSE en Coupe de France cet hiver, le défenseur de 28 ans avait été écarté pendant quelque temps. Après avoir livré ses vérités dans la presse, l’ancien joueur de l’OL avait travaillé d’arrache-pied et su convaincre Puel de lui redonner une chance jusqu’à regagner une place de choix dans sa rotation avant le confinement. Depuis, les deux hommes ont enterré la hache de guerre. Stéphane Ruffier pourrait-il s’en inspirer ?

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'ASSE

INGRÉDIENT N°1 : ÊTRE BIEN PRÉPARÉ

« L’été dernier, je n’ai pas eu de préparation avec le groupe et dès que je suis arrivé, j’ai joué direct. C’est toute la différence avec cette année, clarifie dans L’Équipe Kolodziejczak pour expliquer ce coup de mous passager. Avec de la régularité et de la confiance, on peut faire un truc pas mal cette saison. Pour cela, il faut se mettre des objectifs personnels. Les miens ? Réussir une saison pleine, en étant aussi performant que lors de ma première, ici. À quel poste ? Les deux, défenseur central et latéral gauche. Avec Ghislain Printant, j’ai aussi rempli ces deux rôles. Ce n’est pas un problème. »

 

INGRÉDIENT N°2 : RESTER PRO EN TOUTES CIRCONSTANCES

Pour continuer de prouver à Puel qu’il doit être un homme fort de son projet, Kolo n’a rien lâché pendant la confinement. « Je ne l’ai pas subi. J’avais du “matos” chez moi, ma copine et ma petite routine, poursuit-il. C’était comme si j’allais à l’entraînement tous les matins. Gainage, abdos, alimentation, sieste, j’ai gardé le même rythme pour ne pas être déréglé. Après, le déconfinement a été top. J’ai pu aller dans le sud de la France pour couper et faire le vide une dizaine de jours avant la reprise. »

 

INGRÉDIENT N°3 : ADOPTER UN NOUVEAU RÔLE DANS LE VESTIAIRE

Dernier conseil que pourrait lui chiper Ruffier pour retourner l’opinion de Puel à son égard : adopter un nouveau rôle dans le vestiaire. « Ce rôle de grand frère, quand j’étais jeune, j’ai aimé ce type de relation avec les cadres, les voir proches de nous, capables de nous remettre en place quand il le fallait et de rigoler, conclut-il. J’ai 28 ans et je suis en pleine forme. Mais les petits poussent derrière. Ils sont à l’écoute et ils ont envie de tout casser. Cela hausse le niveau. »