ASSE : deux ans après, où en sont les héros de la Gambardella ?
Charles AbiCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
FOCUS

ASSE : deux ans après, où en sont les héros de la Gambardella ?

Le 27 avril 2019, l'ASSE remportait la Coupe Gambardella en battant Toulouse (2-0). Deux ans plus tard, focus sur l'évolution de la bande à Razik Nedder.

Zapping But! Football Club ASSE : l'edito de Laurent Hess sur l'adaptation difficile d'Anthony Modeste

Après avoir écarté notamment Auxerre, Lille et Bordeaux, l'ASSE avait dominé Toulouse (2-0) au Stade de France le 27 avril 2019 en finale de Coupe Gambardella. Bilal Benkhedim et Charles Abi avaient été les deux grands artisans de ce succès pour les U19 de Razik Nedder. Benkhedim avait ouvert le score d'une frappe en lucarne avant de mettre la fusée Abi sur orbite pour parachever un succès bien maitrisé. Deux ans plus tard, Abi est aujourd'hui le seul vainqueur de la Gambardella à avoir un temps de jeu important avec Claude Puel, même si l'attaquant de 21 ans ne totalise que 4 buts en 48 matches depuis son arrivée chez les pros. Un rendement décevant par rapport aux 5 buts inscrits durant le parcours victorieux en Gambardella...

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Fofana : « C'est un souvenir incroyable »

Sur le site de la FFF, Wesley Fofana, vainqueur de la Cup avec Leicester cette saison, est revenu sur l'aventure en Gambardella avec émotions. « C'est un souvenir incroyable, a-t-il confié. J'en parle encore et vraiment avec des personnes qui l'ont jouée avec moi et on est liés pour la vie. C'est quelque chose de fort. On était jeunes, on était tous ensemble... Ça rapproche. Franchement, c'était une sensation incroyable. Le Stade de France, gagner une finale, c'était un truc de fou ! »

« Marqué à vie »

Et à lui d'ajouter : « La Gambardella ça reste quelque chose qui a marqué ma vie. Pas que le foot, ça a marqué ma vie. Niveau football ça m'a ouvert des portes. Ça a permis à notre équipe, notre génération, de se faire voir. Ça a permis à certains joueurs de commencer en pro, de faire des entrées... C'est vraiment chouette car pour beaucoup de ma génération à Saint-Etienne, ça a accéléré le processus pour arriver en pro et c'est top. »

Seuls Fofana, Saliba, Rocha Santos, Abi et Moueffek ont vraiment percé

Des titulaires de la finale, Wesley Fofana est, de loin, le joueur qui a connu la plus grosse progression. Transféré pour 35 M€ (+5 M€) à Leicester en septembre dernier, il est devenu le transfert le plus cher de l'histoire de l'ASSE devant William Saliba, cédé un an plus tôt à Arsenal pour 29 M€. Capitaine lors de l'aventure en Gambardella, Kenny Rocha Santos, lui, a été cédé gratuitement à Nancy (L2) où il compile 6 buts et 8 passes décisives cette saison, à 21 ans. Autres joueurs à avoir quitté l'ASSE : le gardien Nathan Crémillieux (sans club), les défenseurs Jordan Halaimia et Mathis Mezaber, tous deux à Andrézieux (N2), et l'attaquant Zakaria Bengueddoudj (AS Saint-Priest, N2). Parmi les autres titulaires de la finale, le défenseur Marvin Tshibuabua n'a pas réussi à faire son trou dans la rotation de Claude Puel, tout comme les milieux Victor Petit et Baptiste Gabard, que Puel a pourtant fait signer pro en janvier dernier. Les ailiers Abdoulaye Sidibé et Tyrone Tormin ont été aperçus très furtivement, le second ne totalisant que 18 minutes en 3 entrées en jeu alors qu'il était annoncé comme l'un des plus sûrs espoirs du club.

Benkhedim laissé pour compte, mais il n'est pas le seul

Plus surprenant encore : le sort réservé à Bilal Benkhedim. A 20 ans, le n°10 semblait promis à un bel avenir mais il a aujourd'hui complètement disparu de la circulation : il n'a débuté qu'un match cette saison, lui qui avait pourtant marqué un but à Nïmes (2-1) en Coupe de la Ligue quelques semaines après l'arrivée de Puel, fin 2019. Remplaçant lors de la finale, Maxence Rivera, qui vient de prolonger son contrat, a eu plus de temps de jeu avec ses 17 apparitions cette saison, même s'il n'a débuté qu'un match : à Lens (0-2), où Puel l'avait sorti au bout de dix minutes suite à l'expulsion de Timothée Kolodziejczak. Aimen Moueffek est derrière Abi l'ancien U19 qui a eu le plus de temps de jeu, même si beaucoup d'observateurs considèrent qu'il mériterait de jouer davantage, alors que dans les buts, Etienne Green, pourtant 3e gardien lors de l'aventure en Gambardella, a su saisir sa chance. Au contraire de Stefan Bajic, pourtant titulaire chez les jeunes à l'ASSE comme en équipe de France, dans toutes les catégories d'âge. Et dont l'avenir en Vert, à un an du terme de son contrat, est aujourd'hui incertain, alors qu'il incarnait le futur du club, aux yeux de beaucoup, il y a deux ans, lui qui avait été souvent décisif en Gambardella... mais beaucoup moins lors de ses trois premières apparitions chez les pros, pour autant de défaites. Enfin, le coach, Razik Nedder est passé des U19 à la réserve à l'été 2019, avec une descente en N3 et l'arrêt des championnats amateurs cette saison. Des lendemains qui déchantent, donc, pour lui aussi, même si le club l'a prolongé alors qu'il arrivait en fin de contrat, comme la plupart des formateurs de L'Etrat.

Focus sur les vainqueurs de la gambardella à l'ASSE, deux ans après

Deux ans après leur victoire en Gambardella, les jeunes de l'ASSE connaissent des trajectoires diverses et variées. Eclairage.

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS