ASSE – Exclu BUT ! : La légende Johnny Rep fait passer un message aux supporters des Verts
RepCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
INTERVIEW

ASSE – Exclu BUT ! : La légende Johnny Rep fait passer un message aux supporters des Verts

Confortablement installé sur une plage espagnole, Johnny Rep, l'ancien attaquant des Verts nous a accordé un peu de son temps pour se plonger dans les belles années vertes, mais aussi sur la situation actuelle du club. À l'approche de ses 70 printemps, et 37 ans après son départ du Forez, il reste toujours très attaché à l'ASSE. Deuxième et dernier extrait de son interview.

Zapping But! Football Club ASSE : l'edito de Laurent Hess sur la recrue Rétsos

BUT! : Vous connaissez Claude Puel, l’entraîneur actuel de l'ASSE ?

De nom oui, mais je ne le connais pas plus que ça.

Depuis son arrivée, il lance de nombreux jeunes. Est-ce que c’est une bonne solution ?

Pour le club, oui, car c’est dans l’identité. Mais le plus important, ça reste de rester en première division. L’an dernier, c’était chaud déjà. 

Pensez-vous que l’ASSE pourrait se faire racheter par des investisseurs ?

Avant, oui, c’était sûrement la bonne solution. Maintenant, ils ont des résultats en baisse, j’imagine que cela attire moins les investisseurs étrangers. Ils ont peut-être raté le coche !

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

« Récemment, vous avez eu un Hollandais avec Oussama Tannane, un Marocain d’origine. C’est un super joueur. Il n’a pas forcément réussi à Saint-Étienne, je n’ai pas compris. Depuis qu’il est revenu au pays après son passage à Las Palmas

Avez toujours des contacts avec les présidents Roland Romeyer et Bernard Caïazzo ?

Pas forcément, mais quand je viens au stade, je suis toujours avec eux. Ils m’accueillent comme un membre de la famille. 

Pourquoi ne pas devenir scout pour les Verts, en glissant des noms de jeunes joueurs hollandais ?

Vous savez, j’ai presque 70 ans maintenant, je me repose, c’est les vacances (rires) ! Et puis, ils ne me l’ont jamais demandé. Récemment, vous avez eu un Hollandais avec Oussama Tannane, un Marocain d’origine. C’est un super joueur. Il n’a pas forcément réussi à Saint-Étienne, je n’ai pas compris. Depuis qu’il est revenu au pays après son passage à Las Palmas, il est super fort. Mais bon, il n’y a pas beaucoup de Hollandais en France…

Comment expliquez-vous cela ?

 Ils vont plus en Espagne, en Italie, ou en Angleterre ! Les grands joueurs vont dans ces championnats. Le niveau est meilleur, et en plus de cela, ils ont de plus gros salaires qu’en France, je pense. 

Le dernier titre de champion de l’ASSE, c’était en 1981 avec vous dans l’équipe, c’est assez anormal non ?

 Oui, ça fait une éternité. En plus, après ce titre a découlé l’affaire de la caisse noire. Ça a fait beaucoup de mal au club, mais pas que. J’ai été très touché par cette histoire. Ça a coûté beaucoup d’argent à l’ASSE, mais même moi !

 

« Ça me fait toujours plaisir de reparler de cette époque, ça me fait replonger dans mes souvenirs »

Vous étiez prêts à rester ! 

Oui complètement, j’étais super à Saint-Étienne. Ma famille, mes enfants, tout le monde étaient au top. Mais vous savez, c’est le football, c’est comme cela, on n’a pas forcément le choix.

En plus, vous étiez l’une des coqueluches des supporters !

 Oui, c’est ça qui a fait de mon passage un moment unique, je pense. Ils m’ont rapidement adopté dans une ambiance géniale.

L’une des meilleures ?

 J’ai vécu des soirées incroyables à Geoffroy-Guichard, mais pas seulement. C’était aussi la même  chose lors de mon passage à Valence. Un stade plein, de nombreux supporters, comme à Bastia. Quand ce petit stade est plein, c’est quelque chose.

À quand remonte votre dernier match de l’ASSE dans les tribunes ? 

 J’étais présent en octobre dernier (2019) contre Toulouse. Avant le match, j’étais dans un club de supporters, c’était dingue. Ils me reconnaissaient tous des années après. C’est que des bons souvenirs. J’ai hâte de pouvoir revenir. Je devais y passer, mais à cause de la Covid-19, tout est forcément reporté. 

Avez-vous un message à faire passer aux supporters ? 

Ça me fait toujours plaisir de reparler de cette époque, ça me fait replonger dans mes souvenirs. Je n’ai qu’une seule chose à dire, les supporters à Saint-Étienne sont les meilleurs de France.