ASSE, FC Nantes, PSG, OM, OL : Canal+ aurait torpillé Mediapro et jouerait un double jeu
Caméra de Canal+Credit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
DÉCRYPTAGE

ASSE, FC Nantes, PSG, OM, OL : Canal+ aurait torpillé Mediapro et jouerait un double jeu

Ancien directeur général de l'ASSE, Xavier Thuilot est revenu sur la crise des droits TV qui secoue le football français. Selon lui, Canal+ est responsable de cette situation ubuesque.

Zapping But! Football Club ASSE : les enjeux de la rencontre face au FC Lorient

Interrogé par Le Courrier Picard, Xavier Thuilot lâche ce samedi une petite bombe dans le paysage déjà miné du football français. Selon l'ancien directeur général de l'AS Saint-Etienne, la crise des droits TV est la conséquence d'une manœuvre de Canal+ qui, vexé de s'être fait doubler par Mediapro pour les droits de la L1, a décidé de le torpiller en refusant de collaborer avec lui. Thuilot n'accuse pas la chaîne cryptée mais son explication est suffisamment claire. Et quand on voit ce qu'il se passe depuis plusieurs semaines maintenant, on se dit qu'il ne doit pas être si loin de la vérité…

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

"Mediapro n’avait l’intention de monter une chaîne de foot"

"Là où le football s’est trompé, c’est que derrière Mediapro, qui se présentait sous un costume de diffuseur, se cachait une stratégie purement financière : mettre la main sur les droits français et racketter un peu le paysage audiovisuel français pour lui revendre des droits avec un bénéfice. Mais Canal a été suffisamment malin pour s’entendre avec Bein Sports sur un coûteux accord pour récupérer deux matches. Canal s’est accommodé de la situation en sauvant ses abonnés en continuant de leur offrir deux bons matches. La chaîne a vérifié qu’on pouvait survivre sans cet actif qui semblait stratégique pour tout le monde. Canal s’est mis en position d’attente et a refusé de s’allier à Mediapro qui n’ayant plus de clients s’est retrouvé à monter sa propre chaîne à la va-vite vite. Cela s’est fait à la dernière minute et cela prouve que Mediapro n’avait l’intention de monter une chaîne de foot mais de sous commercialiser les droits."

"Mediapro s’est retrouvé à diffuser et à monter un modèle économique à partir de zéro. Cela s’est avéré particulièrement périlleux même s’il n’y avait pas eu la Covid. Monter une chaîne en deux mois avec un nouvel abonnement et un système de diffusion qui obligeait les gens à avoir une tablette, un écran connecté pour diffuser les matches sur sa télé, c’était un truc que les plus de 35 ans maîtrisaient mal. Mediapro, c’est un financier qui s’est retrouvé projeté dans le monde industriel du quotidien des clients et qui n’a pas su faire. En ajoutant une crise sanitaire et financière, cela a fait exploser Mediapro dès le départ. Il faut rappeler que Canal Plus avait quand même misé plus d’un milliard. Il ne faut pas l’oublier. Aujourd’hui, Canal trouve que c’est trop cher mais il y a 18 mois, ils avaient misé 1,1 milliard et si les droits TV leur avaient été attribués, ils paieraient 1,1 milliard. Ils ont beau jeu de dire maintenant que c’est trop cher."