ASSE – Girondins : Gasset reçoit une lettre pleine de respect pour son retour dans le Forez
Jean-Louis GassetCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
RETROUVAILLES

ASSE – Girondins : Gasset reçoit une lettre pleine de respect pour son retour dans le Forez

Ancien recordman de victoires à TLMVPSP, le jeu de Nagui sur France 2, Dominique Bréard, supporter des Verts, a écrit à Jean-Louis Gasset avant ASSE-Girondins, ce dimanche.

Zapping But! Football Club ASSE : les enjeux de la rencontre face à l'OM

Mon cher coach,

J’imagine quelle joie ça aurait été si mes amis supporters avaient pu vous accueillir et fêter votre retour à Geoffroy Guichard. Mais, à défaut, nous nous réjouirons à distance de ce retour tout en souhaitant évidemment que vous ne repartiez pas avec un trop bon souvenir du chaudron. C’est que nos intérêts sont divergents et que nous avons besoin de nous maintenir.Et comme nous avons le même nombre de point mais que la différence de buts vous est largement favorable, on aurait comme intérêt à faire un sort à vos bordelais qui sont par ailleurs nos amis historiques. Bref, on vous bat et on redevient copains tout de suite après ! Est-ce que vous nous manquez depuis votre départ en 2019 ? Humainement, ça ne fait aucun doute.

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

« Depuis votre départ, on ne peut pas dire que les résultats soient très sympas »

D’une manière générale, à Saint-Etienne ou ailleurs, tous ceux qui vous ont connu son unanimes pour dire que vous avez une grande humanité, une belle science du foot et que vous savez mettre n’importe quel joueur en confiance. Et puis, depuis votre départ, on ne peut pas dire que les résultats soient très sympas. Et en plus, en fait d’enthousiasme communicatif, avec notre coach depuis octobre 2019, on repassera. Mais que voulez-vous, cher coach, les temps ont bien changé. Comme l’a dit coach Puel, la politique que nous avons mené avec vous avait du sens et, non seulement nous a permis de nous sauver mais encore elle nous a fait retrouver l’Europe. Aujourd’hui, il y a tellement eu d’évènements dramatiques, y compris que vous ne pouvions pas prévoir, que je suppose que vous subiriez peu ou prou ce que subit notre manager général en terme de déception. Donc, autant que nous nous soyons quittés bons amis.

« Avec le manager général actuel, ce n’est pas la franche rigolade »

Pour autant, les contingences financières qui nous contraignent à adopter une autre stratégie ne sont pas incompatibles avec une certaine joie au quotidien. Avec le manager général actuel, ce n’est pas la franche rigolade. Même lorsqu’on gagne, il nous douche tout de suite notre joie et on sait bien qu’on n’est pas encore sortis des ronces. C’est indéniablement ça qui me manque depuis votre départ. Qu’un manager général soit sérieux, c’est le moins qu’on puisse lui demander. Mais, en cette période sanitaire difficile, pouvoir encore jouer au foot est une chance inestimable et je suis bien certain que vous sauriez nous le rappeler utilement. En réalité, vous avez les qualités de vos défauts. Vous avez besoin de moyens financiers pour réussir car vous ne souhaitez pas vous empoisonner l’existence. A l’inverse, notre manager général porte la rigueur budgétaire sur son front et dans le ton de sa conversation. En réalité, l’idéal actuellement serait de trouver un coach qui ait la frugalité d’un Claude Puel et l’optimisme lié à la joie de jouer. Un artiste travailleur en quelques sortes. C’est marrant, j’ai un peu l’impression de parler de Roby Herbin à cet instant… En attendant, le terrain nous donne rendez-vous dimanche prochain et j’espère que nous y serons et que vos joueurs pas trop.

Votre très dévoué,

Dominique BREARD, à jamais votre obligé.