ASSE, Girondins : un Vert permet de sauver le bilan bordelais
Cissé, Youssouf et KolodziejczakCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
CRITIQUES

ASSE, Girondins : un Vert permet de sauver le bilan bordelais

Le centre de formation des Girondins de Bordeaux est très critiqué pour son incapacité à sortir de grands joueurs. Mais son directeur, Patrick Battiston, ne partage pas ce point de vue et cite notamment le cas de Zaydou Youssouf.

Zapping But! Football Club ASSE : l'edito de Laurent Hess sur le revenant Wahbi Khazri

C'est la crise à tous les niveaux chez les Girondins de Bordeaux. Depuis que M6 a vendu le club à GACP et King Street, le robinet a été coupé et les meilleurs joueurs sont vendus les uns après les autres. Les supporters sont en guerre contre la direction, les joueurs de l'équipe première se critiquent les uns les autres et même le centre de formation en prend pour son grade. Il lui est reproché de ne pas "sortir" assez de bons joueurs. Mais son directeur, Patrick Battiston, a défendu son bilan dans des propos rapportés par Girondins4ever et notamment cité le nom du Stéphanois Zaydou Youssouf.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'AS SAINT-ETIENNE

"Youssouf, ce n'est pas une réussite ?"

"Jules Koundé, Aurélien Tchouaméni, Zaydou Youssouf, Gaëtan Laborde, pour vous, ce n’est pas une réussite ? Quand les données du CIES sont sorties, j’ai zappé, et aujourd’hui tout le monde fait référence à ça. En 2014-2015, on était 7èmes en Europe. Là, sur l’année dernière, on était 19èmes sur les cinq plus grands championnats européens. En 2018, on était 16èmes, et on avait 41 joueurs qui jouaient dans les cinq plus grands championnats. On était derrière Arsenal, mais devant le Bayern Munich, l’AS Roma, l’Atalanta, le FC Nantes, l’Espanyol…"

"Je ne peux vous dire que ça. Les statistiques sont là, ce n’est pas moi qui les ai faites. Vous allez dire que ça m’arrange mais non, ça ne m’arrange en rien. Un joueur, on essaye de le former du mieux possible, on essaye de lui inculquer certaines choses. Et à un moment le joueur qui répond à l’entraineur, qui ne s’investit pas… J’aimerais bien qu’ils soient tous des joueurs de top niveau mais quelque part, il y a un moment où il faut les lâcher dans la nature et on n’est pas toujours derrière eux, et parfois ils éprouvent des difficultés."

"Nous avons envie d’avoir du recrutement local, un recrutement régional. C’est une identité. Ce qui est important c’est de se dire que les gens se reconnaissent dans quelqu’un. Jules Koundé vient de La Brède. Aurélien Tchouaméni vient de juste à côté de Bordeaux. Zaydou Youssouf aussi. Gaëtan Laborde était un joueur de Mont-de-Marsan. Il faut respecter les gens qui sont en place, qui travaillent, et aussi respecter les Girondins de Bordeaux. C’est fondamental. On a le droit de critiquer, de ne pas être d’accord, je n’ai pas de souci avec ça. Mais à un moment, il faut être honnête."