Claude Puel
Claude PuelCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
CONFIDENCES

ASSE : Khazri, son poste, le silence des dirigeants... Puel en dit plus

Après le match nul à Metz (1-1), Claude Puel, toujours droit dans ses bottes, a soutenu que l'état d'esprit de ses joueurs finirait bien par payer...

Zapping But! Football Club ASSE : Adao Carvalho, troisième actionnaire des Verts, brise le silence

But ! : Claude, quels sentiments vous laisse le match nul à Metz ?

Claude PUEL : On n'est pas très bien rentrés dans le match. On a trop subi. Il y a eu des situations et ce coup franc sur l'ouverture du score. Heureusement que Wahbi nous a très vite remis dans le sens de la marche avec un superbe but, une superbe initiative. Il tente souvent ce geste et sur ce match ça nous a bien rendu service.

 

Vous avez dominé la rencontre, surtout en deuxième mi-temps...

Oui. On s'est mieux situés, avec de meilleures couvertures. On a pris l'ascendant physiquement mais c'est dommage de ne pas avoir concrétisé. Il n'a pas manqué grand chose. On aurait pu capitaliser, même si les Messins ont aussi eu des situation sur la fin. 

 

Est-ce un bon point au final ?

C'est un point de pris à l'extérieur. Ça n'arrange aucune des deux équipes mais il y a encore eu une belle solidarité, une volonté d'entreprendre. L'état d'esprit est superbe en ce moment. Il faut continuer et trouver l'ouverture.
 

« Ce qui m'intéresse, c'est que mon groupe ne lâche rien »

 

Khazri en est déjà à 7 buts. Heureusement qu'il est là...

Wahbi est très important depuis le début de saison. Il joue à fond son rôle de leader sur le terrain et cela nous apporte beaucoup.

 

Son lob est-il le plus beau but que vous ayez vu ?

C'est un des plus beaux, bien sûr. La frappe est super bien dosée, super bien emmenée. Il a vu l'espace, il s'est avancé et il a déclenché. C'est un superbe but.

 

Votre direction reste dans l'ombre. Avez-vous de ses nouvelles ?

Bien sûr. Il y a des réunions régulièrement. Des réunions programmées, et non des réunions de crise comme j'ai pu le lire.

 

Votre cas a-t-il été abordé ?

Non. Jamais.

 

Vous ne vous sentez donc pas menacé ?

Ecoutez, je reçois ce genre de question depuis plusieurs semaines... Mais moi ce qui m'intéresse, c'est que mon groupe ne lâche rien. A Metz on perd très vite Yvan Neyou, on concède l'ouverture du score, mais il y a une réaction, on égalise rapidement. On est toujours là. On ne lâche rien. Dans des circonstances très difficiles on avait fait un bon match contre Angers. En les étouffant, en faisant 17 tirs. A un moment donné, il faut que ce groupe soit récompensé.

Pour résumer

"Moi ce qui m'intéresse, c'est que mon groupe ne lâche rien. A Metz on perd très vite Yvan Neyou, on concède l'ouverture du score, mais il y a une réaction, on égalise rapidement. On est toujours là. On ne lâche rien. A un moment donné, il faut que ce groupe soit récompensé", estime notamment Puel.

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS