ASSE - L'analyse de Laurent Hess : « Ces Verts ne savent plus perdre ! »
Credit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
LA SÉRIE CONTINUE

ASSE - L'analyse de Laurent Hess : « Ces Verts ne savent plus perdre ! »

L'ASSE est allée chercher un très bon point au Havre (2-2) où elle a remonté un handicap de deux buts en fin de match, malgré l'expulsion de Léo Pétrot. De bon augure pour sa fin de saison...

Zapping But! Football Club ASSE : le palmarès complet des Verts

Et de 7 ! L'ASSE a enchaîné un 7e match sans défaite samedi après-midi au Havre. Un point mérité, et arraché à 10 contre 11 après l'expulsion de Léo Pétrot, chez des Normands qui avaient ouvert le score contre le cours du jeu et mené 2-0 suite à un penalty assez généreux concédé par Dennis Appiah. Le scénario montre que cette ASSE-là, qui était déjà revenue au score lors de ses deux derniers matches, à Bordeaux (1-1) et face à Amiens (1-1), ne lâche rien. Dans un stade Océane à guichets fermés, les Verts ont commencé par livrer une première mi-temps de bonne facture en se montrant solides et entreprenants. Timorés, les Havrais ont profité de leur relâchement au retour des vestiaires avec un réalisme insolant, mais Briançon et compagnie ont décidemment des ressources, avec un mental et une générosité mis en avant par le capitaine stéphanois après la rencontre, comme par Krasso, encore impliqué sur les deux buts.

 

Comme à Bordeaux et contre Amiens, les entrants ont fait du bien

 

Autre bon signe pour les Verts : l'apport des remplaçants. A Bordeaux, Fomba et Bamba avaient été à l'origine de l'égalisation de Krasso, sur penalty. Contre Amiens, Bouchouari et Lobry avaient redynamisé l'équipe. Au Havre, les entrées de Cafaro et Wadji ont beaucoup apporté. Le premier a initié le but de Bamba et le second celui de Krasso. Voilà qui montre bien que l'ASSE peut désormais s'appuyer sur un bon groupe, sain, avec un Batlles bien mieux outillé et inspiré dans son coaching. Malgré l'absence de Monconduit en Normandie, les Verts ont tenu le choc chez le leader, ils l'ont même dominé la plupart du temps. Dans ce match aux allures de test, encore plus qu'à Bordeaux, l'ASSE a confirmé qu'elle n'avait plus rien à voir avec ce qu'elle était lors de la première partie de saison, elle qui en avait pris six face au HAC (0-6), qui s'était inclinée deux fois en quinze jours contre Rodez, et qui donnait l'impression de pouvoir encaisser un but à chaque attaque adverse, avec des joueurs perdus sur le terrain. Avec l'apport des recrues, la montée en puissance de certains éléments à l'instar de Monconduit et Briançon, un Krasso toujours aussi dominant malgré une petite baisse de régime au début du mois et un système de jeu qu'elle maitrise de mieux en mieux, cette ASSE ressemble de plus en plus à une vraie bonne équipe de L2. Avec deux points d'avance seulement sur le premier relégable, la marge reste étroite mais son maintien paraît en bonne voie si elle ne se relâche pas. Vu d'où elle vient, c'est déjà ça. C'est même presque un exploit.

 

Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

L'ASSE est allée chercher un très bon point au Havre (2-2) où elle a remonté un handicap de deux buts en fin de match, malgré l'expulsion de Léo Pétrot. De bon augure pour sa fin de saison, même si la marge de manoeuvre reste étroite.

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.