Boudebouz, ici à la lutte avec Neymar
Boudebouz, ici à la lutte avec NeymarCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
APRES-MATCH

ASSE - L'analyse de Laurent Hess : « Derniers malgré eux, les Verts regardent devant »

L'ASSE avait ouvert le score mais elle a fini par s'incliner logiquement face au PSG (1-3) ce dimanche après-midi, après avoir évolué à 10 contre 11 toute la deuxième mi-temps... La voilà de nouveau lanterne rouge de L1 avant de défier deux équipes en forme, Brest et Rennes, cette semaine.

Zapping But! Football Club AS Saint-Etienne : La question de la semaine

Après ses deux premières victoires de la saison contre Clermont (3-2) et Troyes (1-0), l'ASSE s'attendait forcément à une solide opposition dimanche contre le PSG, qui restait sur une défaite en Ligue des champions à Manchester City (1-2). « On va jouer ce match pour le gagner même si on sait qui il y a en face. Le collectif devra s'élever », avait annoncé Claude Puel. Mais il n'y a pas eu d'exploit stéphanois hier sous la neige de Geoffroy-Guichard, où les Verts ont fini par céder malgré l'ouverture du score de Denis Bouanga. L'expulsion sévère de Timothé Kolodziejczak en fin de première mi-temps, avec l'égalisation dans la foulée de Marquinhos, a été le tournant de la rencontre. Avec cette défaite, l'ASSE se retrouve à nouveau lanterne rouge de L1, le FC Metz s'étant imposé à Nice (1-0), la veille
M. Brisard ne leur a pas fait de cadeau

Au coup de sifflet final, l'heure était aux regrets et à la frustration pour Claude Puel et ses joueurs, mais tous avaient déjà en tête les deux rendez-vous à venir, cette semaine, avec un déplacement à Brest mercredi et la réception de Rennes dimanche prochain. En Bretagne, l'ASSE va affronter une équipe brestoise qui vient d'enchaîner à Bordeaux (2-1) une 4e victoire consécutive qui avait écrasé Lens (4-0) lors de son dernier match à domicile. Le rendez-vous s'annonce d'autant plus compliqué que les deux derniers déplacements à Francis Le Blé avaient été terribles pour les Verts, qui avaient encaissé quatre buts la saison dernière comme en 2019-20, pour le dernier match de Stéphane Ruffier.

Boudebouz et Khazri montrent la voie

Pas un cadeau pour Stefan Bajic, donc, alors qu'Etienne Green, en évidence contre Paris, sera suspendu, à l'instar de Zaydou Youssouf. Et dans la foulée, c'est le Stade Rennais, dauphin du PSG et vainqueur à Lorient (2-0) hier, qui viendra dans le Chaudron, avec notamment un Gaëtan Laborde qui marche sur l'eau en ce moment. Pas évident non plus, donc. Mais les Verts ont montré contre Paris qu'ils avaient du cœur et des qualités, à l'image d'un Ryad Boudebouz encore excellent, d'un Wahbi Khazri toujours aussi combatif. Dans cette saison de tous les dangers pour l'ASSE, avec en coulisses cette vente qui s'éternise, Mahdi Camara et les siens semblent toujours aussi déterminés à ne rien lâcher. Et à lutter, match après match, avec une solidarité dont ils devront redoubler lors de leurs deux rendez-vous bretons à venir.

 

Pour résumer

L'ASSE avait ouvert le score mais elle a fini par s'incliner logiquement face au PSG (1-3) ce dimanche après-midi, après avoir évolué à 10 contre 11 toute la deuxième mi-temps... La voilà de nouveau lanterne rouge de L1 avant de défier deux équipes en forme, Brest et Rennes, cette semaine.

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS