Credit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
SIMPLY THE BEST, BETTER THAN ALL THE REST

ASSE - L'analyse de Laurent Hess : « La lumière est venue de Krasso, à conserver à tout prix ! »

Au terme d'une prestation poussive face à des Lavallois très amoindris, l'ASSE a fini par s'imposer. Un éclair du « Supersub » Jean-Philippe Krasso a suffi.

Zapping But! Football Club AS Saint-Etienne : Batlles, un bon choix pour les verts ?

Il y avait un peu plus de 13 000 spectateurs hier soir à Geoffroy-Guichard mais cette affluence officielle ne trompera personne : avec l'appel au boycott des Ultras, la diffusion du match sur La Chaîne L'Equipe et sa programmation le mardi soir, il y avait en fait bien moins de monde dans le Chaudron (moins de 10 000 supporters) pour assister à cet ASSE-Laval que les Verts ont fini par remporter grâce à un but de Mathieu Cafaro. Un match d'une tristesse absolue, en tribunes comme sur le terrain, qui s'est décanté après l'entrée en jeu de Jean-Philippe Krasso. A lui seul, l'international ivoirien a réveillé les Verts et leur maigre public, dès ses premiers ballons, et c'est sur un exploit de sa part, côté droit, que Cafaro a inscrit l'unique but de la rencontre.

Les recrues ont fait du bien, Moueffek et Briançon aussi

 

Cette 4e victoire de la saison permet à l'ASSE de revenir à 4 points du premier non relégable, Rodez. Une opération comptable appréciable. Bien sûr, le match a été poussif, avec notamment un Ibrahima Wadji complètement à côté de ses crampons à un poste d'ailier gauche où Laurent Batlles ne devrait pas le reconduire de sitôt, et l'on pouvait s'attendre à mieux, dans le jeu, face à une équipe de Laval privée de 7 titulaires, qui venait de perdre 5-0 à Dijon et 3-0 contre Amiens lors de ses deux derniers matches. Mais on peut aussi retirer du positif de cette prestation des Verts. Les recrues Gautier Larsonneur et Dennis Appiah ont montré de bonnes choses, qui laissent à penser que l'ancien valenciennois et l'ancien nantais vont régler quelques soucis à des postes où l'ASSE était clairement en difficulté. Avec un clean sheeet à la clé et peu d'occasions concédées, les Verts sont apparus moins fébriles, dans une défense à quatre où Anthony Briançon a bien dirigé la manœuvre, avec en premier rideau un Aimen Moueffek qui apporte plus d'équilibre et de muscles à l'équipe. Devant, Gaëtan Charbonnier a été assez discret mais la dernière demi-heure a permis de voir qu'il pouvait être complémentaire de Krasso. Batlles a laissé entendre après la rencontre que Krasso débuterait à Niort, lundi. Un Krasso en fin de contrat en juin et de plus en plus convoité, mais dont l'agent repousse les offres, jusqu'ici, comme Roland Romeyer.

Une très bonne initiative que le scénario du match d'hier soir ne peut qu'encourager. Car même s'il pourrait y avoir entre 500 000 € ou 1 M€ à prendre sur un transfert de l'Ivoirien avant la fin du Mercato, l'essentiel est ailleurs tant il est évident que le maintien sera plus facile à atteindre avec Krasso que sans lui. Surtout qu'il est à présent mieux entouré, et qu'une ou deux arrivées supplémentaires sont encore envisagées. Si par bonheur il s'agissait encore de vrais renforts, l'ASSE pourrait bien présenter une équipe un peu plus digne de son public. Et peut-être même le faire revenir au stade...

Pour résumer

Au terme d'une prestation poussive face à des Lavallois très amoindris, l'ASSE a fini par s'imposer. Un éclair du « Supersub » Jean-Philippe Krasso a suffi. Un Krasso de plus en plus convoité, mais que les Verts doivent garder coûte que coûte...

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS
Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.