Matthieu Dreyer
Matthieu DreyerCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
LACUNES

ASSE - L'analyse de Laurent Hess : « Pas assez bons derrière, les Verts ! »

L'ASSE s'est inclinée hier à Guingamp (1-2). Où sa défense a confirmé ses lacunes.

Zapping But! Football Club ASSE : top 10 des valeurs marchandes des Verts

Après avoir écrasé Bastia (5-0), les Verts n'avaient pu ramener qu'un point de Pau (2-2). Et après avoir battu Bordeaux (2-0), ils se sont inclinés hier à Guingamp (1-2). Irréguliers, les protégés de Batlles ? On dirait bien. Pire : ils sont plutôt du genre constants à l'extérieur, où ils ne se sont toujours pas imposés et où ils prennent deux buts par match depuis le début de la saison ! C'est cette perméabilité qui a déplu à Batlles, hier, mais l'ancien troyen a aussi pointé le manque d'efficacité offensive de son équipe. A raison. Car au Roudourou, l'ASSE a eu plusieurs occasions d'ouvrir le score, et notamment cette action de la 33e minute où Wadji, lancé en profondeur par Krasso, a buté sur le poteau de Basilio, avant que Maçon ne rate le cadre, sur le renvoi...
 

Green, Dreyer... même combat

 

Courtet, juste avant la mi-temps, et Livolant, peu après le retour des vestiaires, ont ensuite fait basculer la partie pour Guingamp. Mais comme Batlles l'a dit, les Verts se sont un peu battus tout seuls au Roudourou. Cette défaite a encore mis en avant la fragilité de leur défense, la plus mauvaise de L2. Dreyer, impeccable une semaine plus tôt contre Bordeaux, n'a pas été exempt de tout reproche sur les deux buts encaissés, en particulier sur le second avec un mauvais dégagement. Entre un Green qui a vu rouge lors de ses deux derniers matches et l'ancien 3e gardien de Lorient, pas sûr que l'ASSE ait un gardien à la hauteur de ses ambitions cette saison... Et sa défense ne rassure pas non plus, à l'image de Briançon et Giraudon, retombés dans leurs travers. Trop lents derrière, les Verts. Et devant cette défense, pas sûr que Batlles ait trouvé avec le duo Monconduit-Bouchouari un premier rideau assez costaud. Si l'entre jeu de l'ASSE a incontestablement gagné en technique cet été, l'effectif stéphanois ne manquerait-il pas d'une sentinelle capable de venir colmater les brèches et compenser ? A moins que le jeune Mouton...

Et à l'heure de retrouver son public l'ASSE est à nouveau relégable

A son entrée en jeu à la place d'un Chambost à côté de la plaque, Lobry a redonné un peu d'allant et d'espoir à Guingamp. En vain. Cette nouvelle défaite douche les enthousiasmes avant une trêve internationale qui s'annonce longue et un retour du public à Geoffroy-Guichard, le 1er octobre contre Grenoble, qui risque fort de se faire sous le signe de la contestation, le lancement du 3e maillot ayant permis de vérifier que les Ultras n'avaient pas oublié que le duo Romeyer-Caiazzo était toujours là, malgré ses belles promesses de la fin mai. Avec 7 points, l'ASSE, 18e et relégable, reste engluée dans les profondeurs de la L2. Pour s'en extirper, il faudra impérativement resserrer quelques boulons...

Pour résumer

L'ASSE s'est inclinée hier à Guingamp (1-2). Où sa défense a confirmé ses lacunes. Avec 7 points, l'ASSE reste engluée dans les profondeurs de la L2. Et pour s'en extirper, il faudra impérativement resserrer quelques boulons...

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS
Podcast Men's Up Life
 

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.