Roland Romeyer
Roland RomeyerCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
CRISE

ASSE - L'oeil de MC Pampille : « Pour les dirigeants, il faudrait lancer une alerte enlèvement ! »

MC Pampille déplore que la direction de l'ASSE reste dans l'ombre malgré la situation très critique du club...

Zapping But! Football Club ASSE : les 10 plus grosses ventes de l'histoire

« Ce match nul à Metz n'est pas un bon résultat. C'était très faible en face. Si on n'arrive pas à battre une équipe comme ça... C'est inquiétant. Les scénarios se répètent. On prend souvent des buts sur coups de pied arrêtés, on court après le score, on met du courage mais on ne concrétise pas. C'est un éternel recommencement. C'est un peu lassant, voire désespérant.

« Khazri et Boudebouz sont les deux seuls joueurs au niveau de la L1 »

Je me demande si on n'est pas encore plus faible que ce que je pensais. Derrière, c'est pas serein, même Green semble avoir perdu confiance. Au milieu, à part Boudebouz, ça manque de technique, c'est brouillon. Et devant, il n'y a que Khazri. Boudebouz et lui sont les deux seuls joueurs au niveau de la L1. Heureusement qu'ils sont là. Je me demande comment on va pouvoir marquer des buts sans Khazri, pendant la CAN. C'est le seul à tenter. Puel est toujours là et je pense qu'il ne partira pas. Son contrat le protège. Ses discours aussi c'est toujours un peu la même chose : « On ne lâche pas », « On se bat ». Mais au final on ne gagne pas. Et on n'entend toujours pas les dirigeants. Ils ont complètement disparu. C'est du jamais vu. Il faudrait lancer une alerte enlèvement ! »

Pour résumer

MC Pampille déplore que la direction de l'ASSE reste dans l'ombre malgré la situation très critique du club... "Puel est toujours là et je pense qu'il ne partira pas. Son contrat le protège. Ses discours aussi c'est toujours un peu la même chose : « On ne lâche pas », « On se bat ». Mais au final on ne gagne pas. Et on n'entend toujours pas les dirigeants. Ils ont complètement disparu. C'est du jamais vu. Il faudrait lancer une alerte enlèvement !", estime le rappeur stéphanois.

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS