Claude Puel
Claude PuelCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
CRITIQUE CONTINUE

ASSE : le projet de Puel torpillé par un ancien Vert

Formé à l'ASSE, qu'il a quittée en 2018, Anthony Maisonnial estime que les jeunes ont une pression trop importante chez les Verts pour exprimer pleinement leurs qualités. Le projet jeunes de Claude Puel n'avait donc pas beaucoup de chances de réussir.

Zapping But! Football Club ASSE : top 10 des valeurs marchandes des Verts

On a un peu perdu la trace d'Anthony Maisonnial depuis son départ de Saint-Etienne à l'été 2018. Recruté par le FC Sion, le gardien avait connu des débuts cauchemardesques avec un but encaissé depuis le milieu de terrain ayant précipité la défaite de son équipe. Après une saison en Suisse, il a passé deux ans au Paris FC, où ça ne s'est pas toujours bien passé avec René Girard, et il a rebondi cet été à Bourg-Péronnas en National 1. Ce parcours cabossé ne l'empêche pas de suivre avec intérêt les résultats de l'ASSE.

Interrogé par Le Progrès, il a expliqué qu'il comprend pourquoi le projet jeunes de Claude Puel ne fonctionne pas : "Je ne dirai pas ça. Mais je me doutais que ça allait être dur. C’est une équipe très jeune. Dernièrement, le coach a remis Boudebouz, il a ramené un peu d’expérience sur le terrain. Avec des mecs comme Khazri qui ont du vécu, cela impulse quelque chose. Les jeunes sont très bons, ce n’est pas le problème, mais il est difficile, à cet âge, d’assumer certains trucs. Sur quelques matches, ça peut passer, mais sur toute une saison… En plus, tu es dernier, ce n’est pas évident. Ils veulent tous bien faire mais mentalement, c’est fatigant. À chaque match, tu n’as pas le droit à l’erreur. J’espère qu’ils vont aller chercher le maintien".

Trop de jeunes chez les Verts pour Maisonnial

L'ancien gardien de l'ASSE Anthony Maisonnial a expliqué pourquoi, selon lui, les Verts connaissaient un début de saison catastrophique. Cela tient au fait que le projet porté par Claude Puel comporte trop de jeunes et fait peser une grosse pression sur leurs épaules.

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet