ASSE - Le rendez-vous de Didier Bigard : « Des tordus, Roussey et Pauly ? »
Laurent RousseyCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
PROJET

ASSE - Le rendez-vous de Didier Bigard : « Des tordus, Roussey et Pauly ? »

Didier Bigard consacre sa chronique hebdomadaire sur l'ASSE au projet de reprise piloté par Jacques Pauly et Laurent Roussey...

Zapping But! Football Club ASSE : les meilleures déclarations de l'année 2020

« Si vous pensez qu’on est des tordus, écrivez-le ». Laurent Roussey a été plutôt incisif dans sa courte intervention lors de la conférence de presse organisée pour présenter une troisième fois le projet de reprise de l’ASSE par Jacques Pauly. L’ancien attaquant avait même envie de tacler ceux qui ne croient pas à cette idée plus humaniste que sportive développée par X3 et Jason, alias Pauly. Nous nous garderons de porter un jugement sur les hommes, comme nous y invite l’ex-entraîneur des Verts qui rêve d’en devenir manager et n’a pas digéré son licenciement par le duo Romeyer - Caïazzo. Il affirme d’ailleurs qu’ils feront tout pour l’empêcher de remettre un pied à l’Etrat. Du coup, il estime que seule la presse peut l’aider, ou au contraire le freiner dans ses ambitions. C’est un peu simple. Si des journalistes avaient ce pouvoir, les deux présidents auraient pris leurs distances depuis longtemps...

 

Roussey, en cas d’échec de Pauly « Et bien, on ira voir ailleurs »

 

Roussey s’adresse malgré tout directement à ceux qu’il estime pouvoir faire le beau temps. Et si c’est la pluie, une pluie de critiques? « Et bien on ira voir ailleurs ». L’irritabilité transparaît « Vous pensez qu’on est sérieux ou pas, c’est votre problème ». A vrai dire, l’important, c’est que cela ne devienne pas un problème pour le football stéphanois.

Bien sûr qu’on aimerait croire que l’ASSE va viser une victoire en Champions League et un titre de champion du monde des clubs, forte d’un budget de 200 millions en attendant les 500 millions trois ou quatre ans plus tard. Et puisqu’on peut jongler avec les euros, soyons fous. Puisque l’OL a un capital de 100 millions d’euros, on nous promet le double pour Sainté. Voilà qui devrait convaincre les supporters appelés à siéger au Conseil d’administration ! Mais notre philosophie réaliste a un peu de mal à adhérer à cette « nouvelle humanité pour le troisième millénaire avec l’apocalypse pour l’apothéose par le protocole X3 de la fusion des contraires ». On est un peu trop terre à terre en songeant que le cheval de Troie pour entrer dans le club pourrait être un peu gros pour passer l’écueil de l’Agrasc. Pourquoi l’Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués accepterait-elle de vendre à Pauly les parts d’Adao Carvalho, saisies par décision de justice, juste parce ce dernier renoncerait à tout recours ?

 

Dans le football, le quatrième pouvoir est celui des tribunes

 

On ne veut pas doucher les enthousiasmes, on verra bien pour qui brillera le soleil dans les mois à venir, mais on s’interroge parfois sur la météo changeante du football, et là on n’évoque plus le Forez, mais le Bordelais. Comment expliquer que le maire de Bordeaux qui a combattu les fonds d’investissement soutienne aujourd’hui l’homme qui a fait de Lille, certes, un champion sur le terrain, mais aussi un champion de l’endettement? Par peur d’une tornade qui balaierait les Girondins ? Pour la raison d’Etat ? On va suivre de près la position de la DNCG. Pour l’heure l’accord trouvé entre King Street, Fortress et Gérard Lopez, relance un candidat au rachat de l’ASSE. Didier Quillot, écarté de Bordeaux peut postuler à Saint-Étienne. Si l’aventure Mediapro fait tâche sur son CV puisqu’il était directeur général de la Ligue, il n’était pas le seul responsable de ce fiasco. Passé par Thomson, le groupe Canal, Lagardère, France Telecom, Orange, il connaît bien aussi le monde la finance et a donc des atouts.

Restera à convaincre les supporters, pour lui comme pour les autres candidats à la reprise du club. Parce que dans le football, le quatrième pouvoir est celui des tribunes. Bernard Caïazzo et Roland Romeyer l’ont sûrement compris. »

Didier BIGARD

Bigard pose son regard sur le projet X3

Didier Bigard consacre sa chronique hebdomadaire sur l'ASSE au projet de reprise piloté par Jacques Pauly et Laurent Roussey...

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS