ASSE - Le rendez-vous de Didier Bigard :
Credit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS
ANALYSE

ASSE - Le rendez-vous de Didier Bigard : "Un peu de recul pour avancer"

En cartonnant l'ESTAC (5-0), l'ASSE a mis fin a sa vilaine série de ces dernières semaines et elle s'est complètement relancée dans la course aux barrages. Didier Bigard livre son analyse. En se projetant vers le prochain rendez-vous, samedi à Angers.

Zapping But! Football Club ASSE : top 10 des valeurs marchandes des Verts

Dix-huit tirs, onze cadrés et cinq buts : on ne va certainement pas faire la fine bouche après un festival offensif dont on a perdu l’habitude depuis trop longtemps au stade Geoffroy-Guichard. Olivier Dall’Oglio avait donné tous les ingrédients de la recette pour retrouver la voie du succès à l’occasion de la venue de Troyes. Il a été entendu, la mayonnaise a bien pris et a été assaisonnée juste comme il faut. « Intensité dans les courses, dans l’intention de récupérer le ballon, de l’envie, un gros travail, beaucoup de communication ». Le coach des Verts a apprécié les couleurs retrouvées avec « pas mal d’occasions » jusqu’à relever que l’équipe aurait même pu en transformer quelques unes de plus. Rien à ajouter à ce tableau bien encadré. Le pinceau a été passé de pied en pied « Le foot, c’est ça, un vrai collectif, faire des efforts pour faire mal à l’adversaire ». Les stats parlent avec un onze qui est allé de l’avant, délaissant même un peu la possession (48% contre 52% pour les Troyens et 435 passes contre 448). L’important était de bien utiliser le ballon. Maçon, Sissoko, Chambost, Mbuku, Cafaro l’ont fait avec un brin de fantaisie, plus de profondeur ce qui fait dire à leur entraîneur « On était moins prévisible ».

Les Angevins ne seront sans doute pas aussi généreux

Reste à ne pas être imprévisible cette fois dans les résultats, comme l’équipe l’a été après un succès qu’on croyait fondateur, le 30 octobre. C’était face à Angers (2-0) où, clin d’œil du calendrier, l’ASSE se déplacera pour confirmer que Troyes n’a pas été une simple lueur. « La grande question, c’est la continuité » a conclu Dall’Oglio qui sait que tout emballement serait négatif. Ses hommes ont été efficaces lundi, mais il faut prendre du recul pour espérer avancer. On va donc remettre en perspective le déroulement de la rencontre, en s’appuyant sur le constat désabusé de David Guion « On ne peut rien retirer de ce match. Cela a été un naufrage collectif et individuel. On a tout donné aux Stéphanois ». Les Angevins ne seront sans doute pas aussi généreux.

Didier Bigard 

Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

En cartonnant l'ESTAC (5-0), l'ASSE a mis fin a sa vilaine série de ces dernières semaines et elle s'est complètement relancée dans la course aux barrages. Didier Bigard livre son analyse. En se projetant vers le prochain rendez-vous, samedi à Angers.

Laurent HESS
Rédacteur
Laurent HESS

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.