Roland Romeyer et Bernard Caiazzo
Roland Romeyer et Bernard CaiazzoCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
CRITIQUES

ASSE : le renvoi de Puel cache une énième défaillance de Caiazzo et Romeyer

Le journaliste de RMC Florian Gautreau s’est payé le duo Caiazzo-Romeyer pour le manque de préparation du renvoi de Claude Puel dimanche dernier alors que ça fait plus d’un mois qu’il est dans les tuyaux.

Zapping But! Football Club L'AS Saint-Etienne : La question du jour

Nous sommes mercredi soir et cela fait désormais quatre jours que l’AS Saint-Etienne n’a plus d’entraîneur. Depuis la mise à pied de Claude Puel après l’humiliation à domicile contre Rennes (0-5), Jean-François Soucasse est à la recherche d’un nouveau technicien pour mener la mission maintien. Sans succès pour l’instant malgré la valse des noms (Dupraz, Guion, Hantz, etc). Pour Florian Gautreau, c’est une faute professionnelle car cela fait un mois que le renvoi de Puel est dans les tuyaux.

« Je voulais parler de la gestion des présidents. Le licenciement de Claude Puel est envisagé depuis un mois (ndlr : la lettre de l'avocat signifiant la mise à pied est prête depuis un mois) avant qu'il sauve sa tête avec deux victoires. C'est toujours assez surprenant de voir la façon dont un club de football est géré en général par rapport à une entreprise, mais alors l'ASSE en particulier. Qu'il n'y ait pas la moindre préparation, y compris au niveau de la communication... Si tu as failli le virer il y a un mois, tu peux penser que cela va revenir à l'ordre du jour à un moment ou un autre et donc tu dois te préparer à travailler sur ton futur entraîneur. »

"Avec une organisation comme celle-là, c'est injouable"

« Dans la communication, y compris sur le départ de Puel lui-même, même si on connaît les raisons, il te manque quelqu'un pour expliquer ce qu'il se passe. Si tu avais une autorité, une voix forte pour te dire pourquoi on prend Sablé, même si c'est que pour quelques matchs. Vers quoi on va se diriger et quel projet... Avec les noms dont on parle pour la succession, c'est la même chose. Si tu veux mettre en place un projet de jeu, même si le club va en Ligue 2. Un projet pour repartir avec tel coach, tels idées en Ligue 2, pourquoi pas avec un nouvel organigramme avec Perrin. Sauf que déjà ça aurait dû être fait avant à l'intersaison et sinon ça doit être expliqué, préparé. Là tu as toujours l'impression que c'est dans l'urgence, l'impréparation. Avec cette triple-présidence improbable. Ça ne fait que rajouter au marasme. Tu démets un coach, mais le problème derrière, peu importe l'entraîneur c'est qu'avec une organisation comme celle-là, c'est injouable. »

Le renvoi de Puel montre une certain impréparation

Alors que ça fait plus d’un mois que Claude Puel est sur la sellette, il semblerait que l’ASSE n’ait rien prévu du tout puisque cela fait quatre jours maintenant que l’équipe n’a plus d’entraîneur. Et ça pourrait durer jusqu'à Reims…

Raphaël Nouet
Rédacteur
Raphaël Nouet