ASSE : Les tops-flops du mois de mars chez les VertsLancer le diaporama
ASSE : le Top 10 des joueurs les plus utilisés cette saison par Puel
+11
Anthony ModesteCredit Photo - Icon Sport
LANCER LE DIAPORAMA
par Laurent HESS
RECAP

ASSE : Les tops-flops du mois de mars chez les Verts

L'ASSE a disputé 3 matches en mars, avec une victoire à l'extérieur à Angers (1-0) et deux défaites à domicile contre Lens (2-3) et Monaco (0-4). Voici nos tops-flops de ce 3e mois de l'année.

Zapping But! Football Club ASSE : le debrief du match face à Bordeaux

Les TOPS


La victoire à Angers (1-0)

A Angers, les Verts ont livré un match plein, dans la lignée de celui réalisé quelques semaines plus tôt à Rennes (2-0), et ils se sont logiquement imposés grâce à un joli but de Wahbi Khazri. Solides, conquérants, ils ont concédé très peu d'occasions et ont signé une victoire méritée.

 

Le match de Khazri à Angers

Comme à Rennes, Khazri a été le grand artisan du succès à Angers. En jambes, le Tunisien a été dans tous les bons coups. Et après avoir gaspillé un bon coup franc en glissant sur son pied d'appui au moment de frapper, puis avoir à nouveau glissé au moment de frapper alors qu'il avait grillé la politesse à la défense angevine, il a trouvé le chemin des filets en enroulant sa frappe du droit, servi sur l'aile gauche par Charles Abi. Un joli but.

 

Moukoudi marque encore

Contre Lens, Harold Moukoudi avait concédé le penalty de l'ouverture du score, mais c'est lui qui avait ramené l'ASSE dans la partie en marquant sur un corner d'Adil Aouchiche. Son deuxième but en deux matches après celui inscrit à Lorient (1-2). En vain là aussi...

 

Youssouf revient bien

Déjà à son avantage quelques semaines plus tôt lors de la défaite de l'ASSE en Coupe de France à Sochaux (0-1) où il avait été le meilleur Vert, Zaydou Youssouf a confirmé ses dispositions en livrant un bon match à Angers, aux côtés de Mahdi Camara, avec plusieurs interceptions et un gros volume. Insuffisant pour que Claude Puel l'aligne à nouveau contre Monaco (0-4) mais encourageant pour sa fin de saison.

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DE L'ASSE

Les FLOPS

La défaite contre Lens (2-3)

Une réaction était attendue après la défaite à Lorient (1-2) mais l'ASSE a à nouveau chuté à domicile face au promu lensois. Rapidement menés 2-0, les Verts se sont relancés peu avant la mi-temps sur un corner repris par Harold Moukoudi, mais ils ont plié une nouvelle fois en fin de partie avant un penalty de Denis Bouanga juste avant le coup de sifflet final. Une contre performance de plus dans leur piètre saison.

 

La défaite contre Monaco (0-4)

Alors qu'ils venaient de s'imposer de belle manière à Angers, les Verts ont rechuté contre Monaco. Lourdement. Au grand dam du pauvre Stefan Bajic, qui remplaçait Jessy Moulin, positif au Covid. Le jeune portier a pourtant été sauvé deux fois par ses montants en début de rencontre, notamment sur un penalty de Jovetic. Mais il a fini par ramasser quatre fois le ballon au fond de ses filets, sans faire le moindre arrêt. Incapable d'inquiéter Benjamin Lecomte, l'ASSE a pris une leçon de football par des Monégasques largement supérieurs dans tous les domaines.
 

Neyou marque le pas

Lors de son dernier passage en conférence de presse, Yvan Neyou s'était étonné, fin février, qu'on ose lui demander pourquoi il était un peu moins bien depuis le début de l'année... C'est pourtant le cas et ses dernières prestations l'ont confirmé. Impressionnant à ses débuts, le Camerounais, crédité d'un 2/10 dans L'Equipe, et d'un 3/10 dans France Football et dans But !, reste sur un vilain match contre Monaco, avec peu de ballons récupérés et une passe en retrait interceptée par Sofiane Diop sur le 3e but monégasque.
 

La défense craque

L'ASSE avait su rester invaincue pendant cinq matches en début d'année grâce notamment à une solidité défensive retrouvée après le derby contre Lyon (0-5), Jessy Moulin enchaînant trois clean sheets en quatre matches, concédant un seul but sur la période, face à Nantes (1-1). Mais en mars, les Verts ont pris l'eau dans le Chaudron avec 7 buts encaissés face à Lens et Monaco. Inquiétant...

 

Les recrues hivernales

L'ASSE a gagné en taille et en expérience cet hiver en se faisant prêter Anthony Modeste et Pape Cissé. Mais l'apport des deux recrues est pour l'heure insuffisant. Trop juste physiquement, Modeste n'a toujours pas marqué et il a glissé vers le banc. Quant à Cissé, il a coulé avec la navire contre Lens et Monaco, lui qui avait commis une grossière erreur lors de l'élimination en Coupe de France à Sochaux.
 

Puel

L'ASSE n'a que 5 points d'avance sur le 19e Nantes et 4 sur le 18e Nîmes à huit journées de la fin de la saison. Le constat s'impose : la greffe Puel a toujours autant de mal à prendre, avec seulement 14 victoires en 50 matches depuis l'arrivée du Castrais. Très loin des attentes, le manager des Verts, de plus en plus critiqué pour ses choix, son coaching, sa gestion humaine de l'effectif, donne l'impressio, d'avoir perdu le fil, lui qui est l'entraîneur le mieux payé de l'histoire de l'ASSE (225 000 € mensuels).

 

Albums Photos