ASSE, PSG - Mercato : mais où est passé Adil Aouchiche ?
Adel Aouchiche (ASSE)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
ÉCLATS

ASSE, PSG - Mercato : mais où est passé Adil Aouchiche ?

Titulaire à un poste axial qui lui censé lui convenir, Adil Aouchiche (18 ans) a encore été décevant samedi dans les rangs de l’ASSE à Angers (1-0). Sa sortie a même fait du bien aux Verts...

Zapping But! Football Club ASSE : le palmarès complet des Verts

Les supporters de l’ASSE avaient sans doute trop d’attentes à son égard. En juillet dernier, Adil Aouchiche était attendu comme le messie du mercato, celui qui serait capable de transformer le visage des Verts à la sauce Claude Puel. Huit mois plus tard, l’ancien milieu offensif du PSG est justement encore trop vert et semble incapable de répondre aux espoirs placés en lui. 

Certes, Aouchiche n’a que 18 ans et n’est pas la recrue qui a coûté le plus cher à l’ASSE ces dernières années mais son éclosion semble freinée par ses scories décelés à droite et à gauche. À Angers (1-0), le coach de l’ASSE a pourtant essayé de le remettre en confiance en le titularisant dans l’axe, à un poste qui semblait lui convenir mieux que les autres plus excentrés. Le résultat a été calamiteux.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DE L'ASSE

Aouchiche explose toujours à l'impact

« En électron libre, il a très peu pesé sur le jeu, toujours aussi tendre, a observé Laurent Hess. Averti pour avoir simulé un penalty (60e) et remplacé dans la foulée par Kévin Monnet-Paquet. » Notre correspondant à Saint-Étienne a été généreux avec Aouchiche en lui attribuant la note de 4/10... quand L’Équipe lui a donné un point de moins pour l’ensemble de son oeuvre. 

« Même titularisé dans une position qui lui convient, - dans l'axe, en soutien de ses deux attaquants - il a de nouveau déçu, explique le quotidien sportif qui a fait de lui le moins bon des joueurs de l’ASSE sur ce match. Quand il n'a pas adressé une transversale trop longue pour Trauco (23e), il n'a guère pesé dans le jeu, perdant la moitié de ses duels. Boudebouz a pris la suite (60e), lançant joliment Khazri au but (75e, refusé). » Là encore, ce qui revient est le manque de solidité d’Aouchiche dans les duels, chose déjà relatée plus tôt cette saison.